Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Île-de-France : baisse des prix « modérée » sur trois mois, en février 2013, malgré « la baisse sensible du nombre de ventes » (Notaires)

29 500 logements anciens ont été vendus en Île-de-France de décembre 2012 à février 2013, soit une baisse de 26 % par rapport à la même période l'année précédente, annoncent les notaires Paris-Île-de-France, jeudi 25 avril 2013, à l'occasion de la publication de leur note de conjoncture immobilière. Toutefois, comme le mois dernier (AEF Habitat et Urbanisme n°192685), les notaires rappellent « qu'en janvier 2012, le marché francilien (surtout les appartements et les biens situés dans la capitale) avait connu une forte activité due au changement de régime d'imposition des plus-values immobilières ». Malgré cette diminution « sensible » du nombre des ventes, la baisse des prix est « modéré » sur la région. Ainsi, en glissement trimestriel, à fin février 2013, les prix des logements anciens dans la région Île-de-France, tous biens confondus, reculent de 0,8 %.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Marché francilien : « le volume des ventes est encore en repli » mais « les prix se maintiennent à un niveau élevé » (Notaires)

« 35 000 logements anciens ont été vendus en Île-de-France de juin à août 2012, soit une baisse de 19 % par rapport à la même période un an auparavant », soulignent les notaires de Paris-Île-de-France dans leur dernière analyse du marché immobilier francilien à fin août, publiée lundi 29 octobre 2012. Cette baisse confirme la tendance observée précédemment, avec un recul de 21 % de mai à juillet 2012 en glissement annuel (AEF Habitat et Urbanisme n°205524). « De nettes disparités » s'observent cependant au sein de la région francilienne, avec -27 % de ventes en glissement annuel de juin à août 2012 dans le Val-d'Oise, contre - 11 % dans les Hauts-de-Seine. « D'après les informations recueillies auprès des études de notaires d'Île-de-France, le tassement des volumes de vente s'est accentué au mois de septembre 2012 ». Malgré ce ralentissement de l'activité, « les prix se maintiennent à un niveau élevé », avec une hausse de 1,5 % en trois mois.

Lire la suiteLire la suite