Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

« L'habitat est au coeur de la réussite ou de l'échec de la transition énergétique » (François-Michel Lambert)

« L'habitat est au coeur de la réussite ou de l'échec de la transition énergétique », selon François-Michel Lambert, vice-président (EELV) de la commission développement durable et aménagement du territoire de l'Assemblée nationale. Il s'exprime en clôture d'une matinée d'échanges intitulée « Innover autrement face à la crise du logement », et organisée, jeudi 25 avril 2013, dans le cadre des RNLH (rencontres nationales du logement et de l'habitat) afin de contribuer au débat national sur la transition énergétique (1). Le député résume les observations formulées tout au long de la matinée par les différents intervenants en insistant sur l'importance de penser à la « territorialisation des projets » et à « l'appropriation [de la question] par les consommateurs », « essentielle ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Transition énergétique : la mise en oeuvre du scénario Négawatt pourrait générer 89 000 emplois supplémentaires en 2030 dans le bâtiment

235 000 emplois supplémentaires seraient générés d'ici à 2020 si le scénario de transition énergétique à l'horizon 2050 élaboré par l'association Négawatt venait à se réaliser (1), lequel, pour mémoire, vise une sortie progressive du nucléaire tout divisant par quatre les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050. C'est en tout cas l'avis de Philippe Quirion, économiste de l'environnement, chargé de recherche au Cired, qui a présenté vendredi 29 mars 2013 son étude « L'effet net sur l'emploi de la transition énergétique en France : une analyse input-output du scénario Négawatt », conduite pour le compte de l'association. La mise en oeuvre de ce scénario engendrerait ainsi un gain de 439 000 emplois en 2025, et de 632 000 emplois en 2030, essentiellement grâce à la création d'activité dans le secteur de la rénovation énergétique des bâtiments. Celle-ci devrait porter le solde net à 89 000 emplois supplémentaires dans le bâtiment en 2020.

Lire la suiteLire la suite