Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Loir-et-Cher : une « procédure de retrait d'emploi » engagée contre la Dasen, selon des syndicats ; « Pas de départ prévu », répond la DSDEN

« Le cabinet du ministre de l'Éducation nationale a confirmé qu'une procédure de retrait d'emploi était décidée et engagée à l'encontre de la directrice académique de Loir-et-Cher [Agnès Picot-Grandjean] », affirment les sections départementales de la FSU, du Sgen-CFDT et de l'Unsa-Éducation dans un communiqué lundi 29 avril 2013 (AEF n°190640). Jointe par AEF ce lundi, la DSDEN du Loir-et-Cher précise qu'Agnès Picot-Grandjean « est aujourd'hui en poste, qu'elle travaille et qu'elle n'a pas fait part d'un départ prévu : il n'y a pas de procédure de retrait d'emploi engagée à sa connaissance. S'il y en avait une, elle serait la première à le savoir ». Sollicité par AEF, le ministère de l'Éducation nationale n'a pas donné suite. La rectrice de l'académie d'Orléans-Tours, Marie Reynier, n'a pas souhaité s'exprimer. Plusieurs dizaines de personnels de la DSDEN avaient manifesté en mars afin de « dénoncer leur souffrance au travail » (AEF n°192171).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Loir-et-Cher : l'ex-directeur académique « s'insurge » et répond aux « invectives » de la Dasen

« Je me devais de m'insurger et de vous dire combien vous vous trompez dans l'analyse que vous faites de la situation que je vous ai laissée, le 30 septembre 2010, et quelle image mensongère vous donnez [des services de la DSDEN], de moi et de mon prédécesseur », écrit Gérard Arrambourg, ancien IA-DSDEN du Loir-et-Cher, aujourd'hui à la retraite. Dans un courrier daté du 17 avril 2013 dont AEF a eu copie, il s'adresse à Agnès Picot-Grandjean, Dasen du Loir-et-Cher, qui dans une interview à AEF le 5 avril (AEF n°192171), affirmait avoir « trouvé les services dans un très grand désordre » à son arrivée dans le département en remplacement de Gérard Arrambourg (AEF n°260957). Plusieurs dizaines de personnels de la DSDEN du Loir-et-Cher ont manifesté en mars afin de « dénoncer leur souffrance au travail », alors que les fédérations Unsa et FSU demandent au ministre de l'Éducation nationale de « mettre un terme » aux fonctions de la Dasen (AEF n°191983).

Lire la suiteLire la suite
Loir-et-Cher : la FSU demande que soit mis « un terme aux fonctions de la Dasen »

La Dasen du Loir-et Cher, Agnès Picot-Grandjean, « affirme avoir été missionnée, par l'ex-préfet et l'ex-recteur [de l'académie d'Orléans-Tours], pour redresser le département » et « au passage elle se permet des attaques très dures sur ses deux prédécesseurs [Gérard Arrambourg et Dominique Tresgots]. À l'en croire, avant elle, le Loir-et-Cher allait à vau-l'eau », dénonce la FSU dans un communiqué mardi 9 avril 2013. La fédération syndicale voit dans cette « expression publique, [dans une dépêche AEF n°192171 ] un extraordinaire aveu de la part de la Dasen » ainsi qu'une « mise en cause invraisemblable et gravissime de la hiérarchie ». La FSU demande que « le ministère prenne ses responsabilités et décide enfin, et dans les délais les plus courts, de mettre un terme aux fonctions de la Dasen. Il est temps que le département et ses personnels de l'éducation retrouvent de la sérénité pour exercer leurs missions au service de la réussite des élèves ».

Lire la suiteLire la suite