Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

François Hollande veut inciter les grands groupes à investir dans les jeunes PME innovantes

« Désormais, les prises de participation dans les jeunes PME innovantes par les grands groupes ouvriront droit à un amortissement fiscal sur cinq ans. » C'est ce que déclare le président de la République, François Hollande, à l'occasion de son intervention aux assises de l'entrepreneuriat, lundi 29 avril 2013. Celles-ci ont été lancées par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique. L'organisation de ces assises était prévue par le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi, présenté le 6 novembre 2012 (AEF n°202938). « Les grandes entreprises doivent également accompagner nos PME », détaille François Hollande. « Certaines le font déjà et les soutiennent en prenant en charge une partie de leurs frais d'implantation ou en partageant le risque. Je souhaite encourager cette pratique, cohérente avec notre politique de filières. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin lancent les assises de l'entrepreneuriat

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique ouvrent les assises de l'entrepreneuriat, lundi 14 janvier 2013 (1), dont l'organisation était prévue par le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi, présenté le 6 novembre 2012 (AEF n°202938). « Les assises de l'entrepreneuriat ont pour objectif de favoriser l'esprit d'entreprendre en France afin de doubler le nombre de création d'entreprises de croissance sur le territoire d'ici à cinq ans », précise le ministère du Redressement productif. « Neuf groupes de travail sont chargés de réfléchir, chacun sur une thématique propre, à des propositions de mesures qui permettront d'atteindre l'objectif qui leur est fixé. Ces propositions mèneront à la mise en place d'un programme d'action national, qui sera présenté lors de la clôture des assises de l'entrepreneuriat, en avril prochain », est-il précisé. Dix-huit ministères sont engagés dans cette démarche.

Lire la suiteLire la suite
Assises ESR : « Les PME ont du mal à se repérer dans les méandres du pilotage des projets issus des investissements d'avenir » (Medef)

« Les acteurs de terrain et particulièrement les PME ont du mal à se repérer dans le nouveau paysage du SFRI (système français de recherche et d'innovation) et dans les méandres du pilotage des projets issus notamment des investissements d'avenir. » C'est l'une des idées exprimées par le Medef, dans sa contribution aux assises de l'enseignement supérieur et de la recherche, diffusée vendredi 9 novembre 2012, qui contient aussi des propositions sur la réussite des étudiants (AEF n°202072). « Rendre plus visible à l'international le SFRI grâce aux investissements d'avenir est louable, à la condition que la carte universitaire soit aussi plus lisible, sinon les structures vont continuer à se multiplier dans un paysage déjà confus (pôles de compétitivité, PRES, campus d'excellence, idex, IRT etc.) », détaille le syndicat. Le Medef recommande ainsi d' « améliorer la lisibilité d'ensemble du SFRI ».

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : le Medef propose un « pacte innovation » pour développer l'effort de R&D des entreprises en France

« Mettre en place un 'pacte innovation' où toutes les entreprises affirmeront leur ambition de contribuer à faire travailler mieux ensemble les différents acteurs, de développer leur effort de R&D en France, leur collaboration avec l'université et l'enseignement supérieur et la mise en oeuvre de binômes grandes entreprises-PME. » Telle est l'une des propositions du Medef dans son ouvrage numérique de propositions pour la présidentielle « Besoin d'aire », présenté par sa présidente Laurence Parisot, mardi 14 février 2012 à Paris. « Comment rendre encore plus fertile cet écosystème d'innovation ? », s'interroge le Medef qui considère qu'il faut « accroître les liens entre recherche privée et recherche publique ; encourager la création de centres de R&D sur [le] territoire ; favoriser l'emploi scientifique ; donner autant d'importance à l'immatériel qu'au matériel ; se coordonner avec le projet Horizon 2020 de la Commission européenne ».

Lire la suiteLire la suite