Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Logement : « Si les quotas carbone venaient à baisser, l'État ferait en sorte de respecter ses engagements » (Dominique Braye, Anah)

« Je ne suis pas d'un tempérament inquiet, pourquoi le serais-je quant à notre ressource ? », interroge Dominique Braye, président de l'Anah (Agence nationale de l'habitat), jeudi 25 avril 2013, lors de la matinée d'échanges intitulée « Innover autrement face à la crise du logement », organisée dans le cadre des RNLH (rencontres nationales du logement et de l'habitat) afin de contribuer au débat national sur la transition énergétique (1). « Je raisonne en autorisations d'engagement. Si les quotas carbone venaient à baisser, l'État ferait en sorte de respecter ses engagements envers l'Anah. » Pour rappel, le produit de la vente aux enchères des quotas d'émission de CO2 sur le marché européen du carbone EU ETS est affecté au budget de l'Anah depuis le 1er janvier 2013, dans la limite de 590 millions d'euros.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Marché du carbone : l'eurodéputé Matthias Groote attend « une position claire du PPE sur le backloading »

L'eurodéputé allemand socialiste Matthias Groote, rapporteur de la proposition de backloading au Parlement européen, attend « une position claire de chaque groupe politique du Parlement mais avant tout du groupe du PPE » (parti populaire européen), principal groupe parlementaire, après le rejet de la mesure lors d'un vote en séance plénière le 16 avril (AEF n°191476). « Il est impossible de négocier avec le PPE à l'heure actuelle, qui se contente d'opposer un non, non, non systématique », déplore Matthias Groote auprès d'AEF Développement durable, vendredi 19 avril 2013. La proposition de backloading, émanant de la Commission européenne, consiste à retirer temporairement 900 millions de quotas de la vente aux enchères sur les années 2013, 2014 et 2015, afin de relever le prix de la tonne de CO2 sur le marché européen du carbone EU ETS.

Lire la suiteLire la suite
Marché carbone : les sénateurs ont adopté le projet de loi ratifiant l'ordonnance relative à la phase 2013-2020

Les sénateurs ont adopté, mardi 12 mars 2013 au soir, le projet de loi ratifiant l'ordonnance n°2012-827 du 28 juin 2012 relative au système d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre pour la période 2013-2020 (AEF n°211532). Ils ont ajouté un article supplémentaire à l'article 1er de ratification, qui précise que les quotas cesseront définitivement d'être gratuits en 2027. « L'enjeu ne réside plus dans la transposition », mais dans les « difficultés structurelles du marché carbone », a commenté la rapporteure Laurence Rossignol (PS, Oise), rappelant la fraude « carrousel » à la TVA et l'effondrement à cinq euros la tonne de CO2 du marché des quotas.

Lire la suiteLire la suite