Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

CONFIDENTIEL. Les registres de garde à vue dans les commissariats de police « sont bien tenus dans seulement 71 % des cas » (Pascal Lalle)

Les registres de garde à vue présents dans les commissariats de police « sont bien tenus dans seulement 71 % des cas ». C'est ce qu'indique le directeur central de la sécurité publique, Pascal Lalle, dans une note datée du 22 avril 2013 adressée à ses services. Ce document de deux pages, dont AEF Sécurité globale a obtenu copie, décrit les principaux résultats de « 121 contrôles de l'accueil du public » et de « 105 contrôles de la rétention des personnes » dans les services relevant de la direction centrale de la sécurité publique réalisés par l'IGPN en 2012, explique Pascal Lalle.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les citoyens pourront saisir l'IGPN « pour faire en sorte que la déontologie et les valeurs de la police s'appliquent » (Manuel Valls)

La réforme de l'IGPN « va permettre aux citoyens de saisir cette inspection pour faire en sorte que la déontologie, les valeurs, l'honneur de la police s'appliquent » (AEF Sécurité globale n°192182). C'est ce qu'indique le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, dimanche 28 avril 2013. Il était interviewé sur M6 dans le cadre de l'émission « Zone interdite » intitulée « Ripoux, alcool, malaise : enquête sur ces flics à la dérive ». « La police est sans doute l'une des professions les plus contrôlées. Il y a une inspection générale de la police nationale […], que nous sommes en train de réformer par une fusion avec l'IGS de la Préfecture de police de Paris », explique le ministre de l'Intérieur, précisant qu'il est « normal que l'on attende des policiers un comportement exemplaire ».

Lire la suiteLire la suite
Manuel Valls annonce une réforme de l'IGS, qui « doit devenir une composante à part entière de l'IGPN »

« Unifier la fonction de contrôle au sein de la police nationale ». Tel est le sens de la réforme annoncée par Manuel Valls dans un entretien au « Monde » daté du mardi 13 novembre 2012. Cette évolution comprend principalement la réforme de l'IGS, qui « doit devenir une composante à part entière de l'IGPN », mais aussi la « création d'une structure de contrôle et d'audit au sein de la DCRI », révèle le ministre de l'Intérieur. Ces annonces font suite à la mise en cause, en 2007, de cinq fonctionnaires de la Préfecture de police pour des faits de corruption par l'IGS. Tous ont été blanchis depuis et ont déposé plusieurs plaintes accusant l'inspection générale d'avoir « sciemment truqué » la procédure à leur encontre (AEF Sécurité globale n°224021).

Lire la suiteLire la suite