Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Enlèvement de ressortissants à l'étranger, piraterie et terrorisme : les constats et préconisations du Livre blanc

« L'État devra toujours conduire des opérations destinées à protéger des citoyens français menacés à travers le monde. Le plus souvent, lorsqu'elle sera nécessaire, l'évacuation d'urgence concernera également d'autres ressortissants des pays européens ou alliés et elle pourra être partagée entre les pays concernés », affirme le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, publié lundi 29 avril 2013. « Le nombre des ressortissants français voyageant ou résidant à l'étranger ne cesse d'augmenter. Leur sécurité peut être menacée lorsqu'ils se trouvent dans des espaces mal contrôlés, qu'il s'agisse de pays aux structures étatiques défaillantes ou de zones maritimes en proie à la piraterie. Si, entre 2008 et 2012, les attaques visant collectivement une communauté française expatriée ont été rares, en revanche le risque d'enlèvement est devenu structurel dans de nombreux pays. Par ailleurs, nos compatriotes se trouvent régulièrement pris dans des situations exceptionnelles - coup d'État, guerre civile, catastrophe naturelle - qui appellent une action d'urgence. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les capacités de la gendarmerie utilisées « en complémentarité des moyens des armées seront maintenues » (Livre blanc)

La gendarmerie nationale « mettra en œuvre des capacités pivots - hélicoptères, véhicules blindés de maintien de l'ordre, réseau national durci de transmission - qui s'inscrivent en complémentarité des moyens des armées et qui seront maintenues » explique le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, publié lundi 29 avril 2013 (AEF Sécurité globale n°190548 et n°190515). La gendarmerie « représente un atout majeur grâce à son organisation militaire, au statut militaire de ses personnels, à son maillage territorial, à sa réserve opérationnelle et à ses forces de gendarmerie mobile », ajoute-t-il. « Force armée relevant du ministère de l'Intérieur et employée quotidiennement dans des missions de sécurité intérieure […], elle constitue une réserve gouvernementale accoutumée aux engagements en situation dégradée. »

Lire la suiteLire la suite
Le Livre blanc préconise le renforcement de la DCRI et l'extension du rôle de la délégation parlementaire au renseignement

« Un renforcement de la DCRI (direction centrale du renseignement intérieur) est nécessaire, au regard du haut niveau de priorité de certaines des missions qui lui sont confiées, notamment pour la prévention d'actes de terrorisme sur le territoire national. » Telle est l'une des recommandations du Livre blanc, publié lundi 29 avril 2013 (AEF Sécurité globale n°190548). « Une réflexion sera engagée sur l'organisation de cette direction, les moyens humains dont elle dispose et sa place dans l'organisation du ministère de l'Intérieur », indique le document. « Cette réflexion intégrera les conditions d'une meilleure articulation entre le renseignement intérieur et le recueil d'informations opérationnelles par l'ensemble des services en charge de missions de sécurité nationale, notamment la gendarmerie. »

Lire la suiteLire la suite