Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

« L'agenda stratégique français devra être parfaitement en phase avec les axes prioritaires d'Horizon 2020 » (rapport parlementaire)

« Nous avons tous constaté qu'il y a une concurrence entre les appels à projets européens et ceux de l'ANR, car il est difficile de répondre aux deux en même temps. Il est donc nécessaire d'articuler la stratégie nationale de la recherche avec Horizon 2020 et c'est une bonne chose que Geneviève Fioraso (…) prépare un agenda stratégique de la recherche pour mettre en adéquation ces appels, sur leur méthode et sur leurs thématiques. » C'est ce que déclare la députée (PS) Audrey Linkenheld, co-auteure avec Jacques Myard (UMP) d'un rapport d'information intitulé « Horizon 2020 : l'Europe pour la recherche, l'Europe par la recherche », rendu public lundi 29 avril 2013 (AEF n°190437). Rédigé « à partir d'auditions menées auprès d'acteurs des négociations (ministères) et d'acteurs de la recherche (entreprises, universités, points de contact nationaux) », ce rapport consacre un chapitre à l'importance de cette articulation entre le 8è PCRD et l'agenda national de la recherche.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Horizon 2020 : Il faut envoyer des chercheurs à Bruxelles pour « peser en amont » sur les programmes (Denis Despreaux, RUE 2013)

« Pour bien comprendre le fonctionnement des institutions européennes, l'un des meilleurs moyens pour une université est d'envoyer un chercheur comme expert national détaché à Bruxelles. Cela peut être un atout considérable pour savoir quelle stratégie il faut adopter vis-à-vis des mécanismes européens. » C'est ce qu'explique Florence Lelait, directrice du département des affaires européennes et internationales à la DGRI (MESR), jeudi 28 mars 2013, lors du débat « Horizon 2020 : 'Aller à l'Europe', avec qui ? Comment ? » organisé dans le cadre des RUE 2013 (rencontres universités entreprises). Cette démarche constitue « un levier qui n'est pas assez exploité » par les Français, ajoute-t-elle. En outre, « il y a une certaine désillusion de la recherche française vis-à-vis de Bruxelles, qui fait qu'aujourd'hui, les universités n'envoient plus forcément les gens les plus moteurs en termes de programmation en tant qu'expert national détaché », remarque Denis Despreaux, directeur des relations internationales d'Irstea et animateur du groupe « Europe et international » de l'alliance AllEnvi. Il estime qu'il faut au contraire « envoyer des gens reconnus et insister sur le côté positif de cette expatriation pour leur carrière ». Il souligne également la nécessité « de les envoyer avec des éléments de langage ».

Lire la suiteLire la suite
Horizon 2020 : la Suisse devrait contribuer à hauteur de 3,6 milliards d'euros sur la période 2014-2020

« Dans la perspective d'une poursuite de l'association de la Suisse dans la 8e génération du programme [-cadre de recherche de l'Union européenne] (2014 à 2020), le Conseil fédéral propose au Parlement d'ouvrir un crédit de 4,4 milliards de francs suisses (3,6 milliards d'euros) sur sept ans », annonce la Confédération suisse dans un communiqué mercredi 27 février 2013. La Suisse participe depuis 1987 sur le mode projet par projet et depuis 2004 en tant que pays associé aux PCRD de l'UE, précise le texte : « Pour continuer à figurer parmi les pays les plus innovants, la Suisse doit tabler sur la coopération internationale. La participation bien établie aux programmes européens est un élément central de stratégie internationale du Conseil fédéral dans le domaine FRI (la formation, la recherche et l'innovation). »

Lire la suiteLire la suite
Horizon 2020 : « Les règles de financement sont un moteur important pour le développement du coût complet » (rapport de l'EUA)

« [Notre étude] montre que les règles de financement sont un moteur important pour le développement du coût complet. Dans dix cas sur les quatorze que nous avons analysés, la possibilité de se voir rembourser des coûts sur la base d'une méthode de calcul en coûts complets, dans le 7e PCRD, a été un facteur de développement déterminant. » C'est, selon l'EUA (Association européenne des universités), le principal enseignement d'une étude qu'elle publie jeudi 7 février 2013, intitulée « Des universités financièrement viables. Coût complet : progrès et pratique ». L'association précise que cette publication « a pour objectif d'assister les professionnels des universités dans la mise en place du coût complet, avec des exemples et des bonnes pratiques, tout en fournissant d'importantes informations aux décideurs et aux financeurs, en particulier pour le débat en cours autour d'Horizon 2020 ».

Lire la suiteLire la suite