Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Euratom : la France « déplore la faiblesse constante du budget de la recherche sur le nucléaire » (rapport d'information parlementaire)

« Outre la faiblesse constante du budget de la recherche sur le nucléaire, la France déplore le déséquilibre persistant entre les activités indirectes de recherche collaborative et les activités directes menées dans le cadre du CCR (Centre commun de recherche) - alors que les programmes-cadres ont précisément vocation à favoriser, en premier lieu, le rapprochement des équipes de recherche européennes -, et préconise par conséquent un rééquilibrage des moyens accordés à ces deux types d'activité. » C'est ce qu'indique un rapport d'information de la Commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale sur le 8è programme-cadre de recherche et d'innovation Horizon 2020 présenté par les députés Audrey Linkenheld (PS) et Jacques Myard (UMP), en avril 2013 (AEF n°190438). Une partie de ce rapport est consacrée au programme dit « Horizon 2020 Euratom », qui « constitue le pendant 'nucléaire' du futur 8è PCRD [dont] il couvre les activités de R&D dans les domaines de la fusion, de la fission et de la radioprotection, ainsi que les activités directes du CCR ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Iter : « Il existe toujours des inquiétudes sur la maîtrise des coûts et le respect du calendrier » (Commission européenne)

« Il convient de noter que la Commission a signalé aux organes de gouvernance d'Iter que le budget défini par le Conseil de l'UE pour la contribution de l'Europe à la phase de construction du projet doit être strictement respecté (6,6 milliards d'euros en devises de 2008). » C'est ce que déclare la Commission européenne le 14 février 2013 dans une note adressée au Conseil compétitivité de l'UE qui en a pris connaissance lors de sa réunion à Bruxelles (Belgique) le 18 février. « Il existe toujours des inquiétudes sur l'évolution du projet, en particulier sur la maîtrise des coûts et le respect du calendrier », signale par ailleurs la Commission. « Pour cette raison, l'IO (Iter organisation) a mis en place de nouvelles initiatives pour améliorer l'efficacité du projet. Elle a en particulier adopté une nouvelle stratégie pour mieux intégrer son travail à à celui des agences nationales au sein de l'UIT (Unique Iter Team). Cette initiative vise à améliorer le processus de décision, afin de permettre l'accélération du calendrier. »

Lire la suiteLire la suite
Horizon 2020 : la CPU défend « une enveloppe de 80 milliards d'euros » hors Iter et GMES

« Nous défendons la demande d'une enveloppe de 80 milliards d'euros pour le programme Horizon 2020 », prochain programme-cadre de recherche et développement de l'Europe. C'est ce que déclare la CPU (Conférence des présidents d'université) jeudi 7 février 2013, dans un communiqué appelant à maintenir « l'effort pour la recherche l'innovation et la formation », ce qu'elle considère comme étant « un investissement essentiel ». Elle réitère ainsi une demande qu'elle avait déjà formulée en novembre 2012 (AEF n°201687). « Cette enveloppe ne doit pas inclure les grands programmes comme Iter (fusion nucléaire) et GMES (géolocalisation par satellite), qui doivent émarger à d'autres budgets », précisent les présidents d'université. Cet appel de la CPU intervient alors que les chefs d'État et de gouvernement se réunissent les 7 et 8 février à Bruxelles (Belgique) pour discuter du budget 2014-2020 de l'Union européenne. Pour les présidents d'université, « la proposition d'un budget de 70 milliards les incluant conduirait de fait à une réduction du budget de recherche de l'UE (Union européenne) par rapport à la situation actuelle ».

Lire la suiteLire la suite
Horizon 2020 : Geneviève Fioraso défend un budget de 70 milliards d'euros intégrant Iter et GMES

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche défend l'intégration du programme européen GMES de surveillance de la Terre dans le budget du futur PCRD Horizon 2020, selon des informations recueillies par AEF. La ministre Geneviève Fioraso s'est par ailleurs déjà exprimée publiquement pour l'intégration du réacteur nucléaire expérimental Iter dans le budget de ce programme (AEF n°197752 et n°198379). Ces deux projets représenteraient, sur la période 2014-2020, une dépense de 2,7 milliards d'euros pour GMES et de 5,8 milliards d'euros pour Iter. Les modalités de cette demande d' « intégration » dans Horizon 2020 ne sont pas encore précisées. Au total, 8,5 milliards d'euros du 8e PCRD 2020 pourraient ainsi être dédiés à ces deux projets selon la position française – qui ne correspond pas sur ce point à celle de la Commission européenne.

Lire la suiteLire la suite