Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

« La DGEFP pourrait assouplir ses exigences si nous lui donnons des gages d'ici à 2015 » (Unifaf)

« La DGEFP pourrait assouplir ses exigences [en matière de frais de gestion] si nous lui donnons des gages d'ici à 2015 sur la dématérialisation, l'accès à la formation dans les TPE ou le conseil aux adhérents », déclare Jean-Marie Poujol, vice-président (Syneas) d'Unifaf, l'Opca de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif, à propos de la mobilisation du collecteur pour réduire ses frais de gestion (AEF n°201538), dans un entretien accordé à l'AEF avec le directeur général Jean-Pierre Delfino et le président (CFE-CGC) Jean-Baptiste Plarier (1).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Sanitaire et social à but non lucratif : la collecte d'Unifaf augmente de 2,6 %, les engagements baissent de 8 % en 2011

Unifaf, l'Opca de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif, a collecté 366 millions d'euros en 2011, contre 357 millions d'euros en 2010 (AEF n°235580), soit une hausse de 2,6 %, indique le rapport d'activité de l'organisme publié le 17 juillet 2012. Dans le même temps, l'organisme de collecte a enregistré une baisse de 8 % de ses engagements avec 312,8 millions d'euros en 2011, contre 340,1 millions un an plus tôt, qui ont permis le financement de 360 000 départs en formation, contre 396 000 en 2010. Unifaf note toutefois que, « en comparaison avec les années précédentes, il faut constater la permanence d'un rapport élevé entre le nombre de départs en formation et celui des salariés de la branche : un départ en formation pour deux salariés en moyenne ».

Lire la suiteLire la suite