Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Lyon, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand : les principaux éléments budgétaires 2013 des six universités et leurs arbitrages

Les quatre universités du PRES Université de Lyon ont voté des budgets équilibrés, mais annoncent toutes des « efforts sur le fonctionnement » (avec des dotations en baisse, de 3,8 % à 13 %) et des « contrôles très stricts de la masse salariale ». Si à l'université Claude-Bernard Lyon-I aucun gel de postes n'est prévu en 2013, cette mesure est envisagée par les universités Lumière Lyon-II et Jean-Monnet Saint-Étienne. Pour sa part, l'université Jean-Moulin Lyon-III indique avoir « en amont, une offre de formations qui a été contenue ». A Clermont-Ferrand, l'université d'Auvergne prévoit une baisse des crédits de fonctionnement pour sa première DBM (décision budgétaire modificative) et l'université Blaise-Pascal travaille à « une programmation planifiée d'économies et de rationalisations ». AEF publie, dans le cadre d'une série de dépêches sur les budgets des universités, un tableau (format pdf) qui présente les principaux éléments budgétaires 2013 (budget global, dotations de l'État, ressources propres, fonds de roulement, etc.) transmis par ces six universités, notamment à partir des notifications communiquées par le ministère.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement