Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Projet de loi ESR : le Haut conseil à l'égalité hommes-femmes appelle le gouvernement à « aller plus loin »

« Des avancées indéniables en faveur de la parité entre les femmes et les hommes dans la gouvernance des universités sont inscrites dans ce texte. La mesure phare sur ce point consiste à demander des listes de candidatures aux élections des conseils des universités composées alternativement d'une femme et d'un homme », estime le HCEfh (Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes) (1), dans un avis sur le projet de loi relatif à l'Enseignement supérieur et la Recherche publié le 14 mai 2013. « Il reste néanmoins dans ce projet de loi des points faibles qui peuvent appeler des améliorations. » Le HCEfh formule donc 14 recommandations en matière d'égalité hommes-femmes, dont six concernent la gouvernance des établissements d'enseignement supérieur.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Charte pour l'égalité femmes-hommes : « La parité n'est pas une contrainte dont on s'acquitte pour se donner bonne conscience » (G. Fioraso)

« La parité n'est pas une contrainte dont on s'acquitterait pour se donner bonne conscience. C'est un atout », déclare Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, lundi 28 janvier 2013, à l'occasion de la signature de la charte pour l'égalité femmes-hommes, élaborée et ratifiée par la CPU (Conférence des présidents d'université), la Cdefi (Conférence des directeurs d'écoles françaises d'ingénieurs) et la CGE (Conférence des grandes écoles). Cette charte est un « document non contraignant » qui doit « permettre d'accompagner la mise en œuvre de la parité dans la gouvernance » des 300 établissements d'enseignement supérieur représentés par les trois conférences.

Lire la suiteLire la suite
Assises ESR : Najat Vallaud-Belkacem veut former les personnels et les étudiants à « l'égalité femmes-hommse »

« L'enseignement supérieur et la recherche peuvent et doivent apporter leur pierre au grand débat public sur l'égalité entre les femmes et les hommes », déclare Najat Vallaud-Belkacem, ministre du Droit des femmes et porte-parole du gouvernement, dans sa contribution aux assises de l'enseignement supérieur et de la recherche. La ministre a été auditionnée par le comité de pilotage des assises le 31 août 2012. « Elle a tenu à se déplacer en personne afin de montrer le volontarisme politique qui est celui du gouvernement autour de cette question de l'égalité femmes-hommes », indique à AEF l'entourage de la ministre. « Elle a axé son propos sur les études de genre et la lutte contre les violences faites aux femmes. Car si on a l'impression que l'université est un univers protégé en la matière, les chiffres montrent que rien n'est réglé. »

Lire la suiteLire la suite
La CPU s'inquiète de la baisse du nombre de femmes présidentes d'université

« On saura d'ici quelques semaines combien il y aura de femmes présidentes d'université mais il est probable que leur nombre déjà très réduit (12 membres de la CPU sur 122) le sera encore plus d'ici la fin de l'année », écrit la Conférence des présidents d'université dans sa lettre du 12 mars 2012, assurant « s'investir » sur ce sujet. « Au moment où se déroulent des élections pour la présidence des universités dans la quasi-totalité des établissements français, la question de la représentation des femmes à des postes de direction se pose avec d'autant plus d'acuité que chaque établissement élisant un seul président, toute mesure d'équilibrage organisé parait exclue », poursuit-elle.

Lire la suiteLire la suite