Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Isabelle Attard (EELV) : « La loi traduit la seule vision de la ministre sur la recherche et ne résout absolument rien »

« Ce texte de loi [sur l'enseignement supérieur et la recherche] traduit la seule vision de la ministre sur la recherche. Il ne résout absolument rien et ne correspond pas aux attentes de la communauté, qui est lasse, blessée et fataliste. » C'est le sentiment qu'exprime Isabelle Attard, députée du Calvados (EELV), membre de la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale, interrogée par AEF le 30 avril 2013. Elle estime en effet que le gouvernement « a fait travailler toute une communauté lors des assises, des gens qui ont mis beaucoup d'espoir là-dedans, et qui ne retrouvent rien dans le projet de loi ». « Ils n'accepteront plus jamais de travailler de nouveau sous la forme de la démocratie participative, c'est terminé ! », croit-elle savoir.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Projet de loi ESR : les députés adoptent en commission et à l'unanimité la « cotutelle » du MESR

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche « assure la cotutelle des établissements d'enseignement supérieur ne relevant pas de son département et participe à la définition de leur projet pédagogique. » C'est ce qu'indique un amendement complétant l'article 3 du projet loi ESR, adopté à l'unanimité par la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale, réunie mardi 14 mai 2013, de 21h30 à 1h. Il était présenté par le député socialiste de la Gironde, Vincent Feltesse, également rapporteur sur ce texte. C'est le seul amendement adopté par la commission avec un avis défavorable du gouvernement, donné par Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Présente, celle-ci assiste aux débats, qui doivent se poursuivre mercredi 15 mai. Les députés précisent aussi le contenu du rapport biennal présenté au Parlement sur la stratégie nationale de l'enseignement supérieur.

Lire la suiteLire la suite
Projet de loi ESR : les députés encadrent, en commission, les cours en langue étrangère et instaurent une évaluation du dispositif

Quatre amendements précisant les modalités d'ouverture, par les universités et les écoles supérieures, de cours en langue étrangère ont été adoptés par la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale, mardi 14 mai 2013. À cette occasion, les députés proposent aussi de compléter le projet de loi ESR en créant un dispositif évaluant la mise en oeuvre de l'article 2. Celui-ci étend les exceptions au principe qui fait du français la langue de l'enseignement supérieur. L'examen des amendements au projet de loi s'est déroulé en présence de la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso. Celle-ci tenait à assister aux débats, qui doivent se poursuivre mercredi 15 mai. Lors de cette séance de la commission, les débats ont porté pendant près de deux heures sur l'article 2, poussant la ministre à déclarer que « la focalisation médiatique » sur ce sujet ne doit pas « occulter le reste de la loi », dont « les deux priorités sont la réussite étudiante ainsi que la recherche et son insertion dans les enjeux sociétaux ».

Lire la suiteLire la suite
La durée d'examen du projet de loi ESR à l'Assemblée nationale réduite à 30 heures. « Une erreur », selon la députée Isabelle Attard (EELV)

Recourir à la procédure du « temps législatif programmé » (1) pour le projet de loi enseignement supérieur est « une erreur », estime Isabelle Attard, députée EELV du Calvados, dans un communiqué mercredi 24 avril 2013. « En ayant recours au temps programmé dès la première lecture, c'est l'opposition qui disposera du plus large temps de parole, alors que des propositions vraiment constructives auraient pu être portées, au sein de la majorité, notamment par les écologistes », explique-t-elle. Cette procédure, qui consiste à limiter à 30 heures l'examen de ce projet de loi, a été décidée en conférence des présidents de groupes politiques de l'Assemblée nationale mardi 23 avril 2013. Interrogé par AEF, le MESR indique qu'il n' « a pas à commenter cette décision qui a été prise souverainement par les présidents de groupe ».

Lire la suiteLire la suite