Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Valérie Pécresse fait des propositions pour une future « loi sur l'autonomie 2 »

« Cette loi est une loi de régression, qui n'a aucune ligne directrice, qui est sinueuse, qui ne fait que des demi-choix. Il fallait approfondir l'autonomie au lieu de la réduire », juge Valérie Pécresse, ancienne ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, actuellement élue régionale d'Île-de-France (UMP), lors d'une convention de son club de réflexion « Le labo des idées », mercredi 22 mai 2013. Elle liste une série de propositions pour une future « loi sur l'autonomie 2 », qu'il faudra « faire voter dans les trois premiers mois d'un quinquennat », « après c'est trop tard », dit-elle. Elle souhaite notamment « renforcer encore l'autonomie des universités, qui doivent être pilotées par des conseils d'administration composés à 50 % de personnalités extérieures », et nommées « sur proposition des directeurs de composantes ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi