Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°189076

Emplois d'avenir : « tous les employeurs potentiels doivent être contactés » (D. Laurent, sous-préfète de Molsheim)

« Le défi est le suivant : tous les employeurs potentiels doivent être contactés, pour trouver des offres d'emploi. Et il faut beaucoup d'investissement de la part de la mission locale, sachant que parfois, nous proposons dix jeunes sur un seul emploi », souligne Dominique Laurent, sous-préfète de Molsheim (Bas-Rhin), revenant pour AEF sur le démarrage des emplois d'avenir, à la suite de la réunion du SPEL (service public de l'emploi local (1)) du 15 mai 2013. Le développement du dispositif « en secteur marchand » était au coeur des priorités des acteurs locaux de l'emploi : pour l'heure, 31 emplois d'avenir, dont 2 dans le secteur marchand, ont été conclus dans l'arrondissement de Molsheim, sur un objectif de 85 d'ici à décembre 2013 (pour 1 979 à signer en Alsace). Par ailleurs, la sous-préfète souligne que « certains secteurs peinent à embaucher », dans l'industrie et l'hôtellerie-restauration.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Emplois d'avenir : le préfet des Bouches-du-Rhône alerte sur le manque d'engagement des communes

« Nous attendons que les collectivités prennent conscience de la bombe à retardement que représentent dans les Bouches-du-Rhône les 27 000 jeunes sans qualification identifiés par les missions locales », met en garde Hugues Parant, le 22 mai 2013. Le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et du département fait état d'un bilan concernant la mise en œuvre des emplois d'avenir très en dessous de l'objectif fixé : « 4 113 contrats doivent être signés en 2013, or seuls 567 jeunes ont été engagés pour le moment, soit 13,8 % de l'objectif, déplore-t-il. Les communes du département ne jouent pas le jeu. La communauté urbaine de Marseille, qui totalise la moitié des jeunes du département potentiellement concernés par le dispositif, envisage de s'engager sur 50 embauches ».

Lire la suiteLire la suite
Jean-Marc Ayrault demande aux ministres « de continuer à expliquer les réformes et à mobiliser » sur l'emploi

« J'ai demandé aux membres du gouvernement de continuer à expliquer [les réformes] et à mobiliser [sur l'emploi]. À chacun de leur déplacement, ils organiseront des réunions autour des préfets avec tous les acteurs, pour ne perdre aucun moment » dans la lutte contre le chômage, déclare le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, jeudi 23 mai 2013, à l'issue d'une nouvelle réunion de ministres sur la mobilisation pour l'emploi. Une réunion interministérielle sur l'emploi doit se tenir le 29 mai prochain, à l'Élysée, sous l'égide de François Hollande.

Lire la suiteLire la suite
Emplois d'avenir : Michel Sapin se dit « favorable à ce qu'on puisse étendre plus qu'aujourd'hui au secteur privé »

« Il faut faciliter la montée en puissance des emplois d'avenir, parce que ça va au rythme normal jusqu'à présent, mais il faut que ça accélère beaucoup pour la deuxième partie de l'année », affirme Michel Sapin au micro d'Europe 1, mardi 7 mai 2013. Le ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social annonce qu'il va « donner des ordres aux préfets, à Pôle emploi pour qu'on facilite les choses ». Il se dit en outre « favorable à ce qu'on puisse [les] étendre plus qu'aujourd'hui au secteur privé mais sans changer la cible », à savoir « les jeunes qui sont les plus en difficulté », « 500 000 jeunes sans emploi, sans formation ».

Lire la suiteLire la suite