Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

DOSSIER ZSP. L'expérimentation des « caméras-piétons » doit durer jusqu'en octobre 2013 (DCSP)

L'entreprise Exavision a livré 170 « caméras-piétons » au ministère de l'Intérieur au cours des derniers mois, apprend AEF Sécurité globale auprès du dirigeant de l'entreprise, Éric Nascimben. Ces appareils font l'objet d'une expérimentation dans les zones de sécurité prioritaires. Selon Brigitte Jullien, sous-directrice des missions à la direction centrale de la sécurité publique, chaque zone de sécurité prioritaire pourvue est équipée de trois caméras en moyenne. Cent cinquante-six caméras-piétons sont testées dans les zones de sécurité prioritaires situées dans le ressort de la direction centrale de la sécurité publique, et six à Paris et dans son agglomération. L'appel d'offres avait été émis par le ministère de l'Intérieur en 2011, avant la création des zones de sécurité prioritaires.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
DOSSIER ZSP. « ll faut faire évoluer les pratiques et la culture des forces de l'ordre » (Jean Rottner, maire de Mulhouse)

« ll faut faire évoluer les pratiques et la culture des forces de l'ordre », affirme le maire UMP de Mulhouse, Jean Rottner, lors du séminaire consacré aux zones de sécurité prioritaires, à Lyon, lundi 13 mai 2013 (AEF Sécurité globale n°189959). « Il faut prendre le 'risque du sourire', développer les contacts directs avec la population, faire savoir et expliquer les actions, réinvestir la communication », souligne-t-il. Il regrette « l'absence d'habitants » à ce séminaire et, plus globalement, « l'absence de valorisation statistique de la relation police-population ». Le maire de Mulhouse estime qu'il « faudrait pouvoir passer, sans nier les nécessités de l'intervention et de l'action, à une police de la communauté de destin. Il faudrait repenser le service quotidien, les patrouilles pédestres, le porte à porte , aller vers les gens ». Et d'ajouter : « Il faut que nous arrivions à replacer le citoyen au centre de nos décisions, que nous acceptions parfois de perdre une forme de notre pouvoir, de notre autorité, pour en gagner autrement. »

Lire la suiteLire la suite
DOSSIER ZSP. Manuel Valls envisage de confier la démarche d'évaluation à l'IGA ou à un « organisme indépendant »

« Peut-être convient-il de confier la démarche d'évaluation [des zones de sécurité prioritaires] à un tiers, qu'il s'agisse de l'inspection générale de l'administration ou même d'un organisme indépendant. » Tel est le point de vue de Manuel Valls, partagé à Lyon lors d'un séminaire sur ce dispositif, lundi 13 mai 2013 (AEF Sécurité globale n°189999 et n°190034). « On ne saurait agréger, au niveau national, plus ou moins artificiellement, les indicateurs très hétérogènes choisis dans chacune des zones de sécurité prioritaires. Peut-être la bonne solution consiste-t-elle à définir un cadre d'évaluation pour les quelques objectifs communs de plusieurs zones de sécurité prioritaires », poursuit le ministre de l'Intérieur.

Lire la suiteLire la suite