Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Bourses : la Cour des comptes prévoit un déficit de 110 M€ pour 2013 après avoir constaté une sous-budgétisation en 2012

Comme en 2010 et 2011, des crédits ont dû être ouverts en cours d'année 2012 afin de financer les bourses étudiantes sur critères sociaux, constate la Cour des comptes dans son rapport sur « Les résultats et la gestion budgétaire de l'État pour 2012 », rendu public le 28 mai 2013. Ainsi, après avoir dû ouvrir 97,1 M€ en 2010 et 43,4 M€ en 2011, ce sont 128 M€ qui ont été débloqués en 2012. Le rapport explique cette situation par une budgétisation insuffisante du 10e mois de bourse, une sous-estimation du nombre de boursiers et une revalorisation du montant des bourses. Pour 2013, même si les crédits pour les bourses sur critères sociaux ont été augmentés de 153,4 M€, la Cour prévoit un déficit de 110 M€. Cette situation a conduit le contrôleur budgétaire et comptable ministériel à émettre « de fortes réserves sur la soutenabilité » du programme « vie étudiante ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le CA du Cnous vote contre la répartition des 20 M€ « surgelés » de l'opérateur. Le MESR espère un dégel

« Nous avons demandé le dégel des 20 millions d'euros du Cnous, nous attendons l'arbitrage de Matignon », déclare à AEF le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, mercredi 24 avril 2013, réagissant au vote du conseil d'administration du Cnous le jour même. Le CA de l'opérateur s'est en effet prononcé à l'unanimité (moins 10 NPPV) contre le principe de ce surgel et a voté contre la répartition des crédits gelés entre les différents Crous, avec 12 voix contre (Unef, Fage, CGT), 10 pour (autorités de tutelle et présidence) et 4 abstentions (PDE, CPU). Ce vote a pour effet de bloquer tous les crédits jusqu'à un prochain CA exceptionnel qui pourrait être convoqué en mai. Les organisations étudiantes à l'origine du vote contre expliquent que ce « surgel », qui correspond à 20 % des crédits d'investissement du Cnous, prive l'opérateur de sa capacité de construction et de rénovation des logements universitaires, ce qui va à l'encontre de l'objectif du gouvernement de construire 40 000 nouveaux logements étudiants sur le quinquennat.

Lire la suiteLire la suite
3e PLFR 2012 : 146 millions d'euros ouverts pour financer les bourses étudiantes, 170 millions annulés pour la recherche

146 millions d'euros sont ouverts pour financer les bourses universitaires dans le troisième projet de loi de finances rectificative pour 2012 présenté en conseil des ministres mercredi 14 novembre 2012. Cette ouverture de crédits concerne le programme 231 (vie étudiante) de la Mires (Mission interministérielle recherche et enseignement supérieur). Dans ce 3e PLFR pour 2012, « l'ensemble des ouvertures de crédits est couvert par des annulations », précise l'Élysée dans un communiqué. Ainsi, concernant la Mires, le PLFR prévoit une annulation de 170 millions d'euros de crédits dédiés à la recherche. Cette annulation touche le programme 172 « recherches scientifiques et technologiques pluridisciplinaires ». Le tableau listant les annulations, dans le dossier de presse fourni par le ministère de l'Économie et des Finances, fournit l'explication suivante : « Annulation de la réserve et pilotage de la trésorerie de l'ANR (Agence nationale de la recherche) ».

Lire la suiteLire la suite
Geneviève Fioraso : « Les bourses des étudiants feront désormais l'objet d'une budgétisation sincère. » Laurent Wauquiez « attend de voir »

« Les bourses des étudiants, et notamment le 10e mois, feront désormais l'objet d'une budgétisation sincère et incontestable », déclare Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, dans un communiqué, mardi 3 juillet 2012. Elle affirme qu'il « sera mis fin à [la] cavalerie budgétaire entretenue depuis des années » et que les bourses « seront désormais honorées et financées sans qu'il soit nécessaire de recourir aux artifices et aux reports de charges qui ont marqué les gestions précédentes ». Une décision prise « en accord avec Jérôme Cahuzac, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie et des Finances, chargé du Budget » et qu'elle justifie par le fait que « François Hollande a placé la jeunesse et la justice au cœur de son action ».

Lire la suiteLire la suite
Mires : la sous-budgétisation des bourses aux étudiants a « pris en 2011 un tour plus préoccupant » (Cour des comptes)

« En dépit des mises en gardes répétées de la Cour [des comptes], la prévision budgétaire associée aux bourses versées aux étudiants reste insuffisante, ce qui pose question au regard du principe de sincérité. » C'est l'une des trois appréciations formulées par la Cour de comptes dans son rapport d'analyse de l'exécution du budget 2011 de la Mires (mission interministérielle « recherche et enseignement supérieur ») mis en ligne mercredi 30 mai 2012. « Cette remarque est également valable pour la loi de finances pour 2012, qui intègre le passage à 10 mois de la durée des bourses », ajoute la Cour.

Lire la suiteLire la suite
Les crédits prévus pour l'ANR en 2011 ont été amputés de 41,5 millions d'euros pour financer le 10e mois de bourse (Cour des comptes)

Le versement en 2011 de l'intégralité du dixième mois de bourse (AEF n°234209) « a notamment conduit à prélever 41,5 millions d'euros sur les crédits prévus pour l'ANR (Agence nationale de la recherche) ». C'est ce qu'indique l'analyse de l'exécution du budget de l'État en 2011 concernant la Mires (mission interministérielle « recherche et enseignement supérieur »), que la Cour des comptes rend publique mercredi 30 mai 2012. À ce prélèvement se sont ajoutées deux annulations successives de crédits, pour un montant cumulé de 17 millions d'euros, par les lois de finances rectificatives du 29 juillet et du 19 septembre 2011 (AEF n°238538). Or la dotation attribuée à l'ANR avait déjà été « ajustée de 68 millions d'euros pour tenir compte du financement de projets par les programmes d'investissements d'avenir dans le domaine de la biologie, de la santé, des écosystèmes, du développement durable et de l'environnement » (AEF n°254495), précisent les magistrats, qui voient là l'un des « effets de substitution » par lesquels les investissements d'avenir ont aussi servi à financer « certaines opérations préexistantes » alors qu'ils ont « vocation à constituer des moyens supplémentaires » (AEF n°226076).

Lire la suiteLire la suite