Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Bac pro : le Dgesco souhaite être « attentif » à ce qu'il reste « un diplôme d'insertion professionnelle »

« Nous avons observé que le taux de réussite au baccalauréat professionnel avait baissé », souligne Jean-Paul Delahaye, le Dgesco, lors d'une conférence de presse de présentation de la session 2013 du baccalauréat, mercredi 12 juin 2013. « Il faut s'assurer que ces élèves soient bien encadrés […] et être attentif à ce que ce diplôme reste un diplôme d'insertion professionnelle », souligne le directeur. Le ministère souhaite « offrir plus de débouchés dans le supérieur » à ces bacheliers. Le Dgesco indique que plus d'un million d'élèves sont concernés par la session 2013 du baccalauréat toutes filières confondues. Il assure que les nouvelles épreuves de langues vivantes « se passent plutôt bien ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Bac pro : « le seul diplôme où le taux de réussite diminue de près de 6 points » en 2012 par rapport à 2011 (Depp)

« Le baccalauréat professionnel est le seul diplôme où le taux de réussite diminue de près de six points par rapport à la session 2011. Par rapport aux autres diplômes professionnels, son taux de réussite à la session 2012 est un des plus bas (78,4 %) alors qu'à la session 2011, il était le plus élevé (84,0 %) », indique la Depp dans une note sur « les diplômes de l'enseignement professionnel, session 2012 », publiée en avril 2013. Globalement, 80 % des candidats sont admis à un examen professionnel de niveau IV ou V à la session 2012. « Tous diplômes confondus, la réussite est stable par rapport à la session 2011, mais les écarts de réussite persistent entre les diplômes : 85,3 % en mention complémentaire de niveau V contre 71,7 % en brevet professionnel. » Cette note montre également que les académies de l'Ouest de la France « réussissent mieux ».

Lire la suiteLire la suite