Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

L'administration de l'Éducation nationale est « la clé de la réforme », selon Antoine Prost

« L'administration est la clé de la réforme », affirme Antoine Prost, professeur émérite d'histoire sociale à l'université Panthéon-Sorbonne, au colloque de l'Iréa (institut de recherches, d'études et d'animation) du Sgen-CFDT, le 12 juin 2013 à Paris. L'historien, qui propose « un regard sur les réformes de l'école depuis Jean Zay », considère que les réformes du collège, de l'école primaire dans les années 1960 ou du bac professionnel en sont l'exemple. À l'inverse quand l'administration « boude les réformes », cela ne fonctionne pas. Il juge que la gestion par l'administration de la loi Fillon a été « ubuesque » et qu'elle a « enterré la réforme » du socle commun, en attendant « 4 ans pour accoucher des décrets d'application ». L'historien souligne que l'administration « dure » alors que le MEN souffre d'un « manque de continuité » et affirme que la réforme pédagogique est « impossible ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Claude Thélot : « La loi de refondation aurait pu mériter ce nom si elle avait abordé la question du métier enseignant »

Claude Thélot se dit « abasourdi » par le fait que la loi d'orientation n'évoque pas le métier enseignant. « La loi de refondation aurait pu mériter ce nom si elle avait abordé ce point-là », avance le conseiller maître honoraire à la Cour des Comptes, qui a présidé la commission du débat national sur l'avenir de l'école en 2003 avant la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école de 2005 (AEF n°296124). Il regrette que le projet de loi de refondation de l'école ne traite pas de « ce que doit faire le professeur du XXIe siècle et [de] comment il doit être accompagné tout au long de sa carrière ». Claude Thélot s'exprime à l'occasion d'une rencontre organisée par l'Ajé (Association des journalistes éducation recherche), jeudi 25 avril 2013. Il livre ses réserves sur la politique actuelle du ministère et notamment sur le recrutement de 54 000 enseignants qu'il estime être « une erreur ». Il détaille les réformes qu'il juge nécessaires et expose « les résistances au changement » qu'il identifie dans le système éducatif.

Lire la suiteLire la suite
Refondation de l'école : « les deux chantiers les plus urgents ont été ouverts », estime l'historien Antoine Prost

Antoine Prost, historien de l'éducation et professeur émérite à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne, estime mercredi 24 octobre 2012 que « la formation des maîtres, et notamment la place du stage, qui auparavant représentait un tiers de la formation dispensée à l'IUFM  » constitue la réforme prioritaire à apporter au système éducatif. Lors d'un débat organisé dans les locaux de la Documentation française à Paris (1), Antoine Prost insiste également sur « la formation permanente des instituteurs » et plaide pour que l'on « recrée un réseau » de formateurs (AEF n°204317). « Il y a des progrès pédagogiques à réaliser, et ces progrès ne peuvent pas venir de la parole du ministre, d'en haut », estime l'historien. Aussi, « il faut 'briefer' les IEN pour qu'ils [dirigent] les séminaires [de formation] de façon intelligente ». Par ailleurs, l'historien se réjouit qu'à l'issue de la concertation pour la refondation de l'école, « les deux chantiers les plus urgents [aient] été ouverts », à savoir « les rythmes scolaires et la formation des maîtres (AEF n°204978). »

Lire la suiteLire la suite
L'historien Antoine Prost et le chronobiologiste Hubert Montagner lancent un front contre la semaine de quatre jours

Lire la suiteLire la suite