Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Satt Île-de-France Innov : « Atteindre la masse critique sur le terrain est fondamental » (Christian Estève, président)

La Satt (société d'accélération du transfert de technologie) Île-de-France Innov est en train de monter en puissance pour pouvoir couvrir son « territoire gigantesque de 340 laboratoires et 17 000 chercheurs », indique mi-juin 2013 à AEF son nouveau président Christian Estève, qui a pris ses fonctions début avril (AEF n°193229). « Atteindre la masse critique sur le terrain est fondamental », déclare-t-il, en reconnaissant que « le business plan a sous-estimé le travail de préparation ». Après la signature d'un accord avec Inserm Transfert en mai (AEF n°188624), il ne reste plus que Sciences Po pour achever les conventions avec les établissements des actionnaires (1). Au-delà des aspects de propriété intellectuelle, la Satt souhaite en effet s'appuyer sur leurs équipes de valorisation pour prospecter les projets. Elle-même va faire passer ses effectifs de 15 à 25 personnes « dans les mois qui viennent ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Lancement de la Satt Île-de-France Innov : plus de 150 millions d'euros investis sur dix ans pour maturer 800 projets et créer 200 start-up

« Les Satt (sociétés d'accélération du transfert de technologie) vont marcher, je ne crois pas en leur échec. Elles vont fonctionner car ce sont des structures de proximité et, dans cette optique, il faut que les chargés de valorisation deviennent les meilleurs amis des laboratoires. » C'est ce que déclare à AEF Gilles Rubinstenn, ancien directeur général de la Fondation Pierre-Gilles de Gennes pour la recherche et nouveau président de la Satt « Île-de-France Innov » (AEF n°222686), en marge du lancement officiel de la structure avec la tenue de son assemblée générale constitutive, jeudi 26 janvier 2012, au siège du PRES Sorbonne Paris Cité. Île-de-France Innov financera « des projets issus d'équipes appartenant aux 17 000 personnels et 340 unités qui constituent son périmètre d'intervention » (1). Plus de 150 millions d'euros seront investis en dix ans. Sur cette période, la Satt annonce qu'elle « procédera à la maturation de 800 projets et créera plus de 200 start-up ».

Lire la suiteLire la suite