Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

La BEI propose des critères révisés pour son activité de prêts au secteur de l'énergie

La BEI (Banque européenne d'investissement) publie une proposition de révision de ses critères pour son activité de prêts à l'appui du secteur de l'énergie, le 24 juin 2013, suite à une consultation publique lancée fin 2012. Elle doit être examinée par le conseil d'administration de la BEI au cours de sa réunion du 23 juillet 2013. La BEI souligne que ses nouveaux critères « s'inscrivent dans le droit fil des priorités stratégiques de l'UE pour favoriser la croissance économique, la sécurité de l'énergie et le développement durable ». Pour les Amis de la Terre, cette nouvelle politique énergétique est « déjà dépassée, puisqu'elle se contente d'introduire des conditions pour ses prêts aux énergies fossiles ». De même, pour le WWF, la BEI doit « changer sa cible immédiatement, pour ne soutenir que les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique pour atteindre les objectifs climat ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Projets miniers « dangereux » : 50 eurodéputés appellent à un moratoire des financements publics, y compris via la BEI

Cinquante députés européens appellent à un « moratoire des financements publics de l'UE - y compris via la BEI (Banque européenne d'investissement) - aux projets miniers dangereux et polluants », dans une lettre ouverte publiée en collaboration avec l'ONG Les Amis de la Terre, mardi 24 mai 2011. Ce moratoire devrait s'appliquer « tant que des normes et procédures strictes et contraignantes ne sont pas en place », indique le courrier, qui s'adresse au président du Conseil européen, à la présidence hongroise de l'UE, au président de la Commission européenne et au responsable de la Commission sur les financements de l'UE aux industries extractives. Les eurodéputés Verts Yannick Jadot, Eva Joly, Pascal Canfin et Michèle Rivasi, ainsi que Corinne Lepage (Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe), et Harlem Désir (Alliance progressive des socialistes et des démocrates), sont notamment signataires de la lettre.

Lire la suiteLire la suite
Le Parlement européen demande à la BEI d'évaluer les aspects environnementaux et sociaux de ses projets

Les députés européens réunis en plénière ont adopté, jeudi 17 février 2011, en première lecture, une résolution demandant à la BEI (Banque européenne d'investissement) de « renforcer sa capacité à évaluer les aspects environnementaux, sociaux et de développement des projets, y compris les droits de l'homme et les risques liés aux conflits, et en encourageant la consultation au niveau local des pouvoirs publics et de la société civile ».

Lire la suiteLire la suite
Climat : la Commission européenne et la BEI annoncent « une initiative commune » sur les financements

La commissaire européenne à l'Action climatique, Connie Hedegaard et Philippe Maystadt, le président de la BEI (Banque européenne d'investissement) ont annoncé, lundi 14 juin 2010, le lancement d'une « initiative commune » sur la question des financements destinés aux pays en développement pour la lutte contre les changements climatiques. Dans le cadre de l'accord de Copenhague, les pays développés se sont engagés à verser 30 milliards d'euros pour les années 2010, 2011 et 2012 et 100 milliards d'euros par an entre 2012 et 2020. La part de l'UE dans les trois premières années doit s'élever à 7,2 milliards d'euros.

Lire la suiteLire la suite