Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La CCI de Pau veut renforcer l'ancrage territorial de son ESC en lien avec l'IAE, sans renoncer à l'alliance avec Kedge

À Pau, l'IAE (institut d'administration des entreprises) et l'ESC (école supérieure de commerce) étudient la possibilité d'une coopération renforcée, comme en témoigne une lettre d'intention, signée le 21 juin 2013 par leurs tutelles, l'UPPA (Université de Pau et des Pays de l'Adour) et la CCI (Chambre de commerce et d'industrie) Pau-Béarn. L'idée est de renforcer « l'ancrage territorial des enseignements supérieurs de gestion et de management », ce qui peut passer par des partenariats en recherche, des démarches concertées à l'international, les relations avec les entreprises ou encore des unités d'enseignement en commun. L'objectif premier est d'aboutir à la rentrée 2013 à un « diagnostic partagé de ce qui se fait avant d'envisager des complémentarités », résume Camille Chamard, le directeur de l'IAE. « On ne peut pas continuer à se faire concurrence », estime Patrick de Stampa, le président de la CCI, qui, sans renoncer à rejoindre Kedge « d'ici deux à trois ans », « veut d'abord coller avec les attentes des entreprises top niveau de [son] territoire ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
CONFIDENTIEL. Le grade de master de l'ESC Pau prolongé d'un an mais pas renouvelé. La réaction de Stephen Platt, directeur de l'école

La CEFDG recommande de « prolonger » le grade de master de l'ESC Pau d'une année à compter de septembre prochain, et non de le « renouveler », apprend AEF de sources concordantes. Cet avis doit encore être présenté au Cneser puis validé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, avant de faire l'objet d'un arrêté. Contacté par AEF, Stephen Platt, directeur de l'ESC Pau, a accepté d'expliquer dans quel contexte et pour quels motifs cette recommandation a été formulée. « Cet appel à la prudence ne me surprend pas. Je ne souhaite pas entrer dans les détails de la lettre de la CEFDG, mais certains éléments expriment clairement une attente quant à notre décision sur le rapprochement initié avec Kedge business school (AEF n°215132) », explique-t-il ainsi. Il revient également sur les choix stratégiques que doit faire l'ESC Pau, avant de repasser devant la CEFDG l'année prochaine. « La seule question en suspens, c'est celle de l'alliance que nous ferons », dit Stephen Platt. « Kedge est un projet jeune, qui émerge à peine. (…) Nous devons nous assurer qu'entrer dans Kedge créera de la valeur pour notre communauté et notre territoire : c'est cela, notre mission. Par exemple, il est hors de question qu'il n'y ait pas de programme grande école à Pau. La CCI l'a déjà dit haut et fort : ce n'est pas une option. »

Lire la suiteLire la suite
Écoles de commerce : l'ESC Pau se retire du projet France business school. Une attitude « d'une déloyauté totale », juge François Duvergé

« Le président de la CCI de Pau m'a informé vendredi [4 mai 2012], dans un message téléphonique et par un bref e-mail, de sa décision de retirer l'ESC Pau du projet France business school. Il préfère s'associer avec Bordeaux, écrit-il. Je juge cette attitude d'une déloyauté totale, mais j'en prends acte », indique à AEF, le 9 mai, François Duvergé, président de l'Escem à l'origine du projet France business school (AEF n°216269), qui ne réunira donc que quatre écoles et non cinq à compter de la rentrée 2012. « Les autres écoles [les ESC d'Amiens, Brest et Clermont-Ferrand] sont tout aussi interloquées (…) L'assemblée générale de la CCI de Pau devait approuver aujourd'hui mercredi la signature des statuts de FBS. Ce revirement est pitoyable sur la forme et désolant sur le fond. Les collaborateurs de l'ESC Pau s'étaient beaucoup investis sur le projet France business school. Ils ont pris cette annonce comme une bombe. Elle est le fait du seul président de la CCI paloise », assure François Duvergé.

Lire la suiteLire la suite