Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le contrat d'association avec l'État « peut être un vrai carcan » (B. Delesalle, Fédération des écoles privées laïques)

« Nous sommes partie prenante de l'Éducation nationale car nous en sommes un partenaire, avec la particularité de donner aux élèves l'outil de leur développement international futur », affirme Bernard Delesalle, président de l'École internationale bilingue de Paris (EIB) et président de la Fédération nationale des écoles privées laïques sous contrat avec l'État, dans une interview à AEF le 14 juin 2013 (1). Bernard Delesalle regrette que « l'équipe de Vincent Peillon semble plus intéressée à défaire ce qui a été fait avant, qu'à autre chose ». Il évoque « le carcan » que peut représenter le contrat d'association, empêchant l'École internationale bilingue de proposer encore plus d'enseignements en langue. S'il travaille « étroitement avec l'enseignement catholique », Bernard Delesalle souligne que dans les académies, celui-ci « aimerait bien systématiquement se servir en premier dans les moyens mis à disposition par l'État ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir