Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« La création d'un parquet européen est indispensable pour lutter contre la criminalité transfrontalière » (M. Karamanli)

« La création d'un parquet européen est indispensable pour lutter contre la criminalité transfrontalière », affirme la députée socialiste Marietta Karamanli, rapporteure chargée de la veille européenne, devant la commission des Lois, mercredi 17 juillet 2013. « L'Assemblée nationale s'est clairement prononcée en faveur d'un parquet européen compétent, dès l'origine, en matière de lutte contre la criminalité grave ayant une dimension transfrontière », indique-t-elle. La Commission européenne a proposé la création d'un parquet européen mais a limité son action à la lutte contre la fraude aux intérêts de l'Union européenne (AEF Sécurité globale n°185296). Marietta Karamanli présente les différents points de débat dans la création de ce parquet.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La Commission européenne propose l'instauration d'un parquet européen

La Commission européenne propose l'instauration d'un parquet européen pour « rechercher, poursuivre et renvoyer en jugement les auteurs d'infractions portant atteinte au budget de l'Union européenne ». Ce parquet « permettra de jeter une passerelle entre les systèmes pénaux des États membres, dont les compétences s'arrêtent aux frontières nationales, et les organes de l'Union, qui ne sont pas habilités à mener des enquêtes pénales », affime Algirdas Semeta, membre de la Commission chargé de la lutte antifraude, mercredi 17 juillet 2013. La proposition de créer un parquet européen s'accompagne d'une réforme d'Eurojust et de l'Olaf.

Lire la suiteLire la suite
Lutte antifraude : l'UE envisage d'étendre les prérogatives de son office central, qui pourra conclure des accords avec Europol et Eurojust

Le Conseil de l'Union européenne approuve la réforme de l'Olaf (Office européen de lutte antifraude), mardi 4 décembre 2012. Le texte validé est issu d'un accord politique conclu avec le Parlement européen et vise à « renforcer » les moyens « de lutte antifraude ». Il s'agit notamment d'accroître la coopération entre l'office et les autorités compétentes des États membres et des pays tiers. « Les nouvelles règles prévoient un échange d'informations plus rapide et plus efficace ainsi que des obligations clairement définies », ajoute le Conseil. Si la réforme est adoptée, l'ensemble des États membres devront « désigner une autorité - service de coordination antifraude - chargée de coordonner la protection des intérêts financiers de l'UE et la lutte contre la fraude et d'offrir à l'Olaf l'assistance requise dans l'exercice de ses fonctions. »

Lire la suiteLire la suite
Parquet européen, droit à l'avocat, protection des données : Viviane Reding défend les projets de la Commission européenne devant les députés

« Je suis personnellement convaincue que le parquet européen devra s'occuper de la criminalité transfrontalière qui n'est pas liée au budget de l'Union européenne. Mais essayons de procéder point par point », explique Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne, en charge de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté. Elle s'exprimait, mercredi 21 novembre 2012, devant la commission des Lois et la commission des Affaires européennes de l'Assemblée nationale. « Nous avons commencé par des législations sur les intérêts financiers du budget de l'UE, avec une directive sur les définitions et les sanctions en matière de fraude. Il y aura la même chose sur les contrefaçons de l'euro. Nous nous en tenons au budget européen et à la fraude qui vise le budget européen. Nous essayons d'y ajouter par étape un parquet européen », poursuit Viviane Reding.

Lire la suiteLire la suite