Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Marseille : le président de la communauté urbaine demande « le classement de la totalité de la ville en ZSP »

Le président socialiste de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli, demande « une augmentation des effectifs de police et le classement de la totalité du périmètre de la ville en zone de sécurité prioritaire ». Dans un courrier adressé au ministre de l'Intérieur mardi 30 juillet 2013, Eugène Caselli estime que la situation à Marseille « a pris une telle ampleur que la réponse ne peut être qu'à la hauteur de ces dérives, empreintes de violence récurrente ». Cette demande avait déjà été formulée par le maire UMP de la ville, Jean-Claude Gaudin, en août 2012.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
« On ne peut pas parler de mafia au sens traditionnel du terme à Marseille » (Daphné Bibard, ORDCS)

« On ne peut pas parler de mafia au sens traditionnel du terme à Marseille. » C'est ce qu'explique Daphné Bibard, auteure d'une étude sur « l'organisation des réseaux criminels », pour l'ORDCS. Elle s'exprimait dans le cadre d'une journée d'étude de l'ORDCS consacrée aux trafics de drogues et au banditisme dans la région marseillaise, vendredi 7 juin 2013. Selon elle, la mafia a trois caractéristiques : « Elle doit être organisée au niveau international et impliquée à l'échelle locale, doit bénéficier d'un soutien politico-administratif et doit être soutenue et acceptée par la population locale. » Elle assure « ne pas avoir trouvé ces caractéristiques dans les affaires » traitées pour son étude. Par ailleurs, sa collègue Célia Borrelli présentait une étude intitulée « Infractions, procédures, traitement policier et traitement judiciaire » des trafics de drogue à Marseille.

Lire la suiteLire la suite
« Depuis le début de l'année, tous les indicateurs sont orientés favorablement à Marseille » (Manuel Valls)

« Depuis le début de l'année, tous les indicateurs sont orientés favorablement à Marseille », se félicite Manuel Valls, vendredi 31 mai 2013, lors d'une conférence de presse organisée à la préfecture des Bouches-du-Rhône. « Les atteintes aux biens chutent de 7,2 % et les cambriolages de 13 %. Les violences aux personnes reculent de 11,4 %, les vols avec violence de 10 % et les vols à mains armée de 2 % », précise le ministre. « S'agissant de la lutte contre le trafic de drogue, sur l'ensemble du département, 1,2 tonne de résine de cannabis et 39 kilos de cocaïne ont été saisis », ajoute-t-il. Manuel Valls revient également sur les moyens déployés à Marseille et l'action menée dans le cadre des zones de sécurité prioritaires.

Lire la suiteLire la suite
DOSSIER ZSP. Élus et habitants réclament davantage de policiers dans les quartiers nord de Marseille

Depuis la mise en place des zones de sécurité prioritaires à Marseille, « il y a plus de policiers, mais pas en nombre suffisant. Il n'y a pas assez d'uniformes sur le terrain », indique à AEF Sécurité globale Samia Ghali, sénatrice et maire socialiste des XVe et XVIe arrondissements de la ville. Ces deux arrondissements - les « quartiers nord » de la ville - sont situés en zones de sécurité prioritaires depuis la rentrée 2012 (AEF Sécurité globale n°208986). Dans le cadre d'un dossier consacré aux zones de sécurité prioritaires, AEF Sécurité globale s'intéresse en particulier à la situation marseillaise. Les méthodes d'intervention policières, la question des effectifs, du rôle des policiers municipaux et des réponses pénales font notamment débat au sein des partenaires et des habitants de la zone de sécurité prioritaire du nord de Marseille.

Lire la suiteLire la suite
Marseille : « La lutte contre les agressions physiques » doit être « l'un des objectifs prioritaires » du parquet (Christiane Taubira)

« Le gouvernement entend lutter avec détermination contre les infractions touchant la vie quotidienne [des Marseillais], au premier rang desquelles figure la délinquance de voie publique. Je souhaite que la lutte contre les agressions physiques demeure l'un de vos objectifs prioritaires. » C'est ce qu'écrit Christiane Taubira dans une « circulaire de politique pénale territoriale pour l'agglomération marseillaise » envoyée, vendredi 23 novembre 2012, au procureur général près la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Dans ce document et ses annexes, auxquels AEF Sécurité globale a eu accès, la garde des Sceaux affirme que « la multiplication de vols avec violences commis en plein jour dans le centre, l'emprise très forte du trafic de stupéfiants sur l'économie et la vie de certains quartiers, la recrudescence des assassinats commis sur la voie publique avec des armes de guerre, de même qu'une présence significative des atteintes à la probité, imposent une réponse pénale clairement définie ».

Lire la suiteLire la suite
« Il y a eu une baisse de la délinquance générale à Marseille de plus de 6 % » en 2012, indique Caroline Pozmentier

« Sur les neuf premiers mois de l'année 2012, il y a eu une baisse de la délinquance générale à Marseille de plus de 6 % », indique à AEF Sécurité globale Caroline Pozmentier, adjointe au maire (UMP) de Marseille chargée des questions de sécurité, jeudi 22 novembre 2012. Elle s'exprimait suite à la réunion plénière du CLSPD de la ville, mardi 20 novembre 2012. Caroline Pozmentier indique que les vols avec violence ont notamment baissé de 2 %, d'après le DDSP des Bouches-du-Rhône, Pierre-Marie Bourniquel. « Il y en a encore beaucoup trop », tempère-t-elle. « Nous avons fixé deux objectifs de travail pour 2013 : l'espace public et des publics ciblés », indique par ailleurs Caroline Pozmentier.

Lire la suiteLire la suite