Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le chef d'établissement, futur « gestionnaire de ses ressources humaines » ? (revue de l'AFAE)

« Bien des personnels et des responsables ont conscience que l'absence de GRH entraîne des effets très négatifs pour les élèves, que le service public se prive de talents, décourage parfois les meilleures volontés et qu'au final, les personnels ne sont guère encouragés à s'investir et ressentent un malaise diffus. Mais cette prise de conscience n'est pas générale et, en tout cas, n'a pas gagné la plupart des partenaires sociaux de l'Éducation nationale ». Tel est le constat dressé par Bernard Toulemonde, Igen honoraire, dans la revue de l'AFAE de juin 2013, consacrée à « la GRH de proximité » (1). Cette revue liste plusieurs pistes qui permettrait de l'installer à l'Éducation nationale : faire des chefs d'établissement des « gestionnaires de ressources humaines » et les former à cela, mettre en place des entretiens d'évaluation pour les enseignants ou remanier les décrets de 1950.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Évaluation des enseignants : l'Igen propose « d'autres moyens que la notation » pour « valoriser les mérites »

« L'absence actuelle de critères partagés nuit à la transparence et à l'équité de l'évaluation. Élaborer un référentiel commun d'évaluation suppose que soit défini un système robuste de critères simples, référés aux missions des enseignants », affirme l'Igen dans un rapport daté d'avril 2013, intitulé « L'évaluation des enseignants », rendu public jeudi 25 juillet 2013 (AEF n°184792). Les inspecteurs généraux (1) estiment que pour « améliorer l'existant », il faut « proposer une évaluation des enseignants plus équitable, plus fiable, plus efficace, suffisamment formalisée (…) et en même temps suffisamment pragmatique ». L'Igen propose que dans le second degré, le chef d'établissement acquière « un vrai rôle d'évaluateur, par la conduite d'entretiens professionnels réguliers » et qu'il dispose « de marges réelles de notation et/ou d'appréciation ».

Lire la suiteLire la suite
Les inspections encouragent des « allers-retours » entre les fonctions de chefs d'établissements, d'inspecteurs et Dasen

L'Igen et l'IGAENR veulent « encourager la mobilité des IA-IPR et des IEN vers des fonctions de chef d'établissement », celle des IA-IPR « vers les fonctions de Daasen [Dasen adjoint] puis de Dasen » et « encourager les allers-et-retours entre les fonctions de Dasen et les fonctions d'inspection pédagogique » dans un rapport publié ce 25 juillet 2013 (AEF n°184792). Le rapport, daté d'avril 2013, porte sur « le renforcement de l'attractivité des fonctions d'encadrement : vivier, formation, ouverture, mobilité et décloisonnement » (1). Les inspecteurs veulent en outre « encourager la mobilité des personnels de direction agrégés vers la fonction d'IA-IPR de discipline ». Ils formulent des préconisations sur six thèmes et souhaitent notamment que soient constitués chaque année dans les académies « des viviers de 30 à 100 chefs des travaux, professeurs, CPE, etc. susceptibles de se diriger vers les métiers de l'encadrement ».

Lire la suiteLire la suite