Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Rhône-Alpes: 28 projets de maisons de santé pluriprofessionnelles soutenus par l'ARS et la préfecture de région

De 2011 à 2013, 28 projets de maison de santé pluriprofessionnelles ont été sélectionnés dans le cadre du plan « 250 maisons de santé » et dix nouveaux projets ont pu bénéficier en 2013 d'une aide financière pour l'immobilier, indiquent conjointement l'ARS et la préfecture de Rhône-Alpes le 31 juillet 2013. L'aide à l'immobilier est accordée dans la cadre du FNADT (fonds national pour l'aménagement et le développement du territoire). L'ARS souligne que ces mesures d'accompagnement des projets de création de MSP s'inscrivent dans le cadre de la politique de lutte contre les déserts médicaux et participent au « Pacte territoire santé » lancé en décembre dernier par la ministre des Affaires sociales et de la santé.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Déserts médicaux : Marisol Touraine rend compte au Sénat de l'avancée des mesures du pacte territoire-santé

Marisol Touraine a fait mardi 11 juin 2013 devant les sénateurs de la commission du Développement durable un point détaillé de l'application des douze mesures du « pacte territoire-santé » de lutte contre les déserts médicaux (AEF n°199931). Devant Hervé Maurey (UDI-UC Eure), rapporteur du groupe de travail sénatorial « présence médicale sur l'ensemble du territoire », elle rend compte de l'action des pouvoirs publics depuis décembre dernier. Ayant rappelé son refus de s'engager sur « la voie de la coercition » qualifiée d' « impasse », la ministre de la Santé assure qu'il existe désormais sur le terrain une « réelle dynamique ». Consigne a été donnée aux directeurs d'ARS de réunir régulièrement l'ensemble des parlementaires de leur région pour leur permettre de « mesurer concrètement l'état d'avancement » des engagements ministériels.

Lire la suiteLire la suite