Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Dominique Viel, nommée haut fonctionnaire en charge du développement durable au ministère du Redressement productif

Dominique Viel est nommée haut fonctionnaire en charge du développement durable au ministère du Redressement productif et au ministère de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme, par un arrêté du 23 juillet 2013 publié le 2 août au Journal officiel. Elle sera « chargée de veiller au respect des engagements du gouvernement dans la SNDD (stratégie nationale de développement durable), adoptée le 27 juillet 2010 (AEF n°263158), et de coordonner sa mise en œuvre (élaboration de plans d'action, d'indicateurs de suivi…) au sein des deux ministères », précise-t-elle à AEF Développement durable. « La SNDD fera place le 1er janvier 2014 à la Stratégie nationale pour la transition écologique prévue par le gouvernement, qui devra notamment traduire le cadre pluriannuel des conférences environnementales. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La stratégie nationale de développement durable 2010-2013 est adoptée

Sous-titrée « vers une économie verte et durable », la stratégie nationale de développement durable (SNDD) a été officiellement adoptée mardi 27 juillet 2010 par Jean-Louis Borloo, ministre du Développement durable, à l'issue de la réunion du Comité interministériel pour le développement durable. La SNDD « pose les bases d'un mode de développement durable organisé autour d'une économie verte et équitable, à la fois sobre en ressources naturelles (énergie, matières premières, eau, espace, biodiversité…) et décarbonée mais intégrant aussi les dimensions humaines et sociales », explique le ministère du Développement durable. C'est la seconde SNDD française, la première ayant été adoptée en 2003 et courait jusqu'en 2008. Cette dernière s'inscrit dans un contexte de crise économique, ce qui « confère à l'exercice des exigences particulières », notamment de « répondre rapidement à la détresse sociale et au chômage », de « s'engager dans un effort sans précédent de rétablissement durable de l'équilibre des finances publiques », ou encore « d'inclure la question de la soutenabilité des finances publiques ».

Lire la suiteLire la suite