Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

DÉCRYPTAGE. Internats d'excellence : quel est leur coût par élève ?

Depuis 2011, quatre rapports - issus des inspections ou de chercheurs - consacrés aux internats d'excellence ont été publiés. À quel coût par élève évaluent-ils ces établissements ? AEF répertorie les données publiées dans ces documents. Pour rappel, selon les « Repères et références statistiques 2012 », la dépense moyenne par élève ou étudiant, tous niveaux confondus est de 8 150 € et le nombre d'heures d'enseignement par élève (H/E) atteint 1,38 « toutes formations confondues ». La Cour des comptes publiera prochainement un rapport consacré aux internats d'excellence. Le ministère s'apprête à transformer ces établissements en « internats de la réussite » (AEF n°185885).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les inspections recommandent de réserver les internats en priorité aux élèves de condition modeste

« Au-delà de sa mission d'hébergement pour les élèves éloignés géographiquement de leur lieu de scolarisation, l'internat apparaît comme une réponse possible aux élèves qui n'ont pas chez eux les conditions propices à leurs études. Il convient d'en réserver la priorité aux élèves de condition modeste et d'avoir une attention particulière pour ceux qui résident dans les quartiers suivis par la politique de la ville et dans les autres territoires défavorisés », écrivent les inspecteurs auteurs (1) d'un rapport daté de juin 2013 intitulé « modalités d'intégration des internats d'excellence dans une politique renouvelée des internats au service de la réussite éducative des élèves », publié par le MEN jeudi 25 juillet 2013 (AEF n°184792). Or, selon ce rapport, actuellement, « la sous-représentation des internes issus des PCS défavorisées s'observe dans l'ensemble des académies ». Le ministère s'apprête à abandonner les internats d'excellence au profit « d'internats de la réussite » (AEF n°191840).

Lire la suiteLire la suite
L'internat d'excellence de Sourdun améliore « la carrière scolaire et l'insertion professionnelle » des élèves (rapport)

« Au prix certes de moyens importants, l'internat [de Sourdun] propose aux élèves un véritable cadre de travail qui leur a permis, passé un temps d'adaptation, d'atteindre un niveau en mathématiques beaucoup plus élevé que des élèves semblables mais non scolarisés » dans cet établissement, indique un rapport de l'École d'économie de Paris : « Les effets de l'internat d'excellence de Sourdun sur les élèves bénéficiaires » (1) (AEF n°223086) rendu public jeudi 11 avril 2013. C'est la deuxième année de scolarisation qui laisse apparaître un « fort effet » sur les résultats en mathématiques. « Un élève initialement médian (classé 50e sur 100) atteint en moyenne, le niveau de celui qui était classé 35e sur 100 », illustrent les chercheurs. Des effets de cette scolarisation sont également observés sur les parents de ces élèves mais pas sur leur fratrie.

Lire la suiteLire la suite
Internats d'excellence : un rapport remis à la Dgesco dresse « un bilan largement positif » pour les élèves

« S'il est possible, au terme de deux années de fonctionnement des quelques internats d'excellence enquêtés, de tirer un premier bilan en ce qui concerne les internes d'excellence, celui-ci apparaît comme largement positif », indique un rapport, daté d'octobre 2012, intitulé « Les internats d'excellence : un nouveau défi éducatif ? », remis à Jean-Paul Delahaye, Dgesco, lundi 21 janvier 2013. Cette recherche a été menée sous la direction de Patrick Rayou, professeur à l'université Paris VIII-Vincennes Saint-Denis et chercheur au Circeft (Centre interdisciplinaire de recherche culture-éducation-formation-travail), et Dominique Glasman, professeur de sociologie à l'université de Savoie (1). Selon ce document, « pour la majorité » des élèves, « les résultats scolaires ont eu plutôt tendance à s'améliorer, leur implication dans le travail s'est intensifiée, leur confiance en eux semble s'être affermie, et l'on peut même parler pour eux d'un certain bien-être à l'école ». Un premier rapport d'étape avait été remis à la Dgesco en fin d'année 2011 (AEF n°224993).

Lire la suiteLire la suite
Éducation prioritaire : comment se sont mis en place les premiers établissements Clair et internats d'excellence ? (Inspections générales)

Une note et un rapport des inspections générales du ministère de l'Éducation nationale, rendus publics vendredi 25 mai 2012, portent sur le nouveau paysage de l'éducation prioritaire. Le premier document, une note datée de juin 2011 et réalisée par Jean-Louis Pittoors, IGAENR et Michel Hagnerelle, Igen traite de la mise en œuvre du programme Clair, expérimenté en 2010 dans 105 établissements du second degré des dix académies les plus exposées aux faits de violence qui a été généralisé aux établissements RAR et aux écoles du secteur à la rentrée 2011 (AEF n°251119). Le rapport, également daté de juin 2011 porte sur « le suivi de la mise en place des premiers internats d'excellence ». Ces deux documents pointent « l'urgence » dans laquelle ont été installés ces deux dispositifs ainsi que des disparités entre les établissements.

Lire la suiteLire la suite