Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Investissements d'avenir : 750 millions d'euros consacrés à la « ville de demain » en 2012-2013 (rapport annuel)

Le comité de surveillance du PIA (programme d'investissement d'avenir) a publié sur le portail du gouvernement, début juillet 2013 concomitamment à la présentation du second programme (AEF Habitat et Urbanisme n°185859), le rapport 2012-2013 relatif à sa mise en oeuvre. Le comité de surveillance relève qu' « en 2012, près de 13 000 logements ont bénéficié du dispositif « Habiter Mieux » mobilisant 25 millions d'euros du PIA. Les crédits de l'action « Ville de demain » pour 2012-2013 s'élèvent à 750 millions d'euros et le bâti y est considéré comme la troisième priorité, après les transports et les « réseaux énergie-économie de la ressource ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Investissements d'avenir : le plan de Jean-Marc Ayrault ne permet pas la transition énergétique pour Delphine Batho

L'ancienne ministre de l'Écologie, Delphine Batho, estime que le deuxième plan d'investissements d'avenir présenté mardi 9 juillet 2013 par Jean-Marc Ayrault ne permet « malheureusement pas de doter la transition énergétique des moyens nécessaires à sa concrétisation » (AEF Habitat et Urbanisme n°185859). Sur les douze milliards d'euros alloués sur dix ans à ce plan, 2,3 milliards d'euros vont à la « transition énergétique, rénovation thermique et ville de demain ». Matignon met par ailleurs en avant l'introduction d'une « éco-conditionnalité » dans les critères de sélection des projets, « dans la majorité des domaines d'intervention », espérant ainsi répondre aux demandes des ONG, d'EELV, et au souhait exprimé par Delphine Batho. La FNTP attend désormais « le passage à l'acte » tandis que FNH et le Cler se montrent prudents sur les annonces. Le député Bertrand Pancher (UDI, Meuse) regrette, lui, un « plan imprécis n'étant pas à la hauteur des enjeux ».

Lire la suiteLire la suite