Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Électricité : la CRE entrevoit un « risque de rentabilité excessive » de certaines installations de méthanisation

La CRE (Commission de régulation de l'énergie) entrevoit un « risque de rentabilité excessive » pour certaines installations de méthanisation, en l'état actuel des tarifs d'achat. Ceci figure dans une délibération parue mercredi 7 août 2013 au Journal officiel, à propos d'un arrêté publié le même jour. Ce texte valorise le montant d'une prime destinée aux « petites » installations de méthanisation pour les inciter à utiliser plus d'effluents d'élevage, au faible pouvoir méthanogène, donc à l'intérêt énergétique moindre. Dans sa délibération, la commission « insiste sur l'importance de prévoir une dégressivité des tarifs suivant le rythme de développement de la filière, ou leur révision régulière ». L'autorité administrative avait déjà alerté le gouvernement sur ce risque en 2011, sans avoir été écoutée (AEF n°240307).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Méthanisation : le gouvernement augmente les tarifs d'achat par un arrêté qui a reçu « un avis défavorable » de la CRE

Les tarifs d'achat de l'électricité produite à partir du biogaz augmentent « de 20 % en moyenne pour les petites et moyennes installations agricoles » par rapport à ceux existant depuis 2006, annoncent les ministères de l'Ecologie et de l'Energie lors de la publication au Journal officiel d'un nouvel arrêté tarifaire, samedi 21 mai 2011. Ces nouveaux tarifs représentent « un soutien de 300 millions d'euros par an et une hausse d'environ 1 % de la facture d'électricité des consommateurs à l'horizon 2020 ». Dans une délibération du 28 avril, publiée le même jour au Journal officiel, la CRE (Commission de régulation de l'énergie) « émet un avis défavorable » à l'arrêté.

Lire la suiteLire la suite