Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Sécurité globale| Sécurité privée| Dépêche n°184104

Barack Obama souhaite davantage de transparence dans les programmes de la NSA

Le président des États-Unis, Barack Obama, présente quatre mesures pour « faire avancer le débat » sur la surveillance, vendredi 9 août 2013 lors d'une conférence de presse (en anglais). Il propose notamment davantage de transparence dans les programmes de la NSA et la formation d'un groupe d'experts.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La ministre de la Justice allemande appelle à des mesures européennes pour faire face à « l'espionnage massif »

« Nous avons besoin, au niveau européen, d'un ensemble de mesures contre l'espionnage massif de la part des services secrets étrangers », affirme la ministre de la Justice allemande, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger dans une interview au journal « Die Welt », lundi 5 août 2013. La ministre souhaite que « les entreprises américaines qui ne se conforment par aux normes européennes de protection des données ne puissent plus avoir accès au marché européen ». Elle indique également que la mise en oeuvre d'un « espace européen sécurisé pour les données induit un contrôle parlementaire plus fort des services de renseignement et un échange plus régulier et intensif entre les organes de contrôle ».

Lire la suiteLire la suite
La Chambre des représentants rejette un amendement susceptible de limiter la surveillance de la NSA (États-Unis)

« La Chambre des représentants, profondément divisée, a rejeté un amendement qui aurait empêché la NSA (National Security Agency) de collecter de grandes quantités de données téléphoniques », explique un article du « New York Times » , publié le jour du vote, mercredi 24 juillet 2013. L'amendement « aurait limité la surveillance des données téléphoniques à des cibles spécifiques, dans le cadre d'enquêtes des forces de l'ordre ». « Le vote, 205 contre 217, était beaucoup plus serré que prévu », ajoute le journal. Suite au scrutin, les parlementaires des deux chambres cherchent un consensus pour ajouter des protections supplémentaires pour les citoyens.

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Surveillance de la NSA : « Les États-Unis sont en train d'entrer dans une logique d'État policier » (Eric Denécé, CF2R)
Lire la suite
L'UE et les États-Unis créent un groupe d'experts sur les programmes de surveillance

L'Union européenne et les États-Unis décident de créer un « groupe transatlantique d'experts », pour discuter des programmes de surveillance liés à la sécurité nationale, explique Cecilia Malmström, commissaire chargée des Affaires intérieures. Elle s'exprime à la suite d'une rencontre entre la Commission européenne et Eric Holder, l'équivalent du ministre de la Justice des États-Unis, à Dublin, vendredi 14 juin 2013. Ce groupe d'experts devra « clarifier l'ensemble des questions qui restent en suspens, et il y en a », poursuit la vice-présidente de la Commission, Viviane Reding. Elle souhaite également faire aboutir les négociations globales sur la protection des données entre l'Union et les États-Unis.

Lire la suiteLire la suite
États-Unis : un opérateur télécom sommé de remettre des informations personnelles à la NSA (« The Guardian »)

Aux États-Unis, « la NSA (National Security Agency) récupère les relevés téléphoniques de millions de clients de l'opérateur Verizon », affirme le journal britannique « The Guardian », dans un article publié jeudi 6 juin 2013. Verizon, décrit comme « un des plus grands opérateurs telecom » du pays, est tenu de donner ces informations en vertu d'une décision secrète de la FISC (Foreign Intelligence Surveillance Court), auquelle le quotidien a eu accès. Ce document « montre pour la première fois que sous l'administration Obama les relevés de millions de citoyens sont collectés sans distinction et en grande quantité », indépendamment du fait qu'ils soient soupçonnés d'actes répréhensibles.

Lire la suiteLire la suite