Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

En 2011, les médicaments de spécialités ont été le « principal moteur » de la hausse des dépenses de médicaments (Cnam)

Depuis 2011, la structure des dépenses de médicaments a évolué en France, avec une montée en puissance des prescriptions hospitalières par rapport aux prescriptions des médecins de ville. Analysée dans une publication de l'assurance maladie (1), mise en ligne le 9 août 2013, cette tendance reflète ainsi de fortes disparités dans les dynamiques de croissance des dépenses des différentes familles de médicaments, bien que le volume global de dépense reste « stable » (+ 0,2 % par rapport à 2010). Alors que les médicaments de spécialités connaissent une forte croissance, les médicaments traitants d'épisodes aigus ou prévenant des risques « contribuent à la modération de la croissance » des dépenses, principalement du fait de l'usage accru de génériques, de la maîtrise des volumes et des prix.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement