Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La France est le pays de l'UE qui consacre le plus d'heures d'enseignement en EPS (Commission européenne)

En 2011-2012, le temps d'enseignement moyen d'EPS recommandé en primaire varie de 37 heures en Irlande à 108 heures en France, et au niveau du secondaire, le temps consacré à l'éducation physique varie de 24 à 35 heures en Espagne, à Malte et en Turquie, et de 102 à 108 heures en France et en Autriche. Ces données sont révélées par le rapport « L'éducation physique et le sport à l'école », réalisé par le réseau d'information sur les systèmes éducatifs européens « Eurydice » (1), pour la Commission européenne. Ainsi, l'EPS représente 10 % et 14 % du temps d'enseignement total dans les premier et second degrés. Ce rapport observe également les programmes scolaires, les principales méthodes d'évaluation de l'éducation physique, la formation des enseignants d'EPS et les réformes prévues dans le domaine de l'éducation physique et des activités sportives.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Sport scolaire : la Cour des comptes propose que les enseignants d'EPS effectuent leur forfait 3 heures en club sportif

« Il existe des exemples d'ouverture de l'école aux clubs dans le cadre des sections sportives scolaires, de l'accompagnement éducatif ou de l'expérimentation 'Cours le matin, sport l'après-midi' (AEF n°224724). Cependant, d'une façon générale, la possibilité pour les enseignants d'EPS d'effectuer, dans le cadre du projet d'établissement, les trois heures d'intervention hebdomadaire prévues dans leurs obligations de service, indifféremment, dans un club ou dans une association affiliée à une fédération scolaire, universitaire ou civile, n'a pas encore été examinée », regrette la Cour des comptes, dans un rapport intitulé « Sport pour tous, sport de haut niveau : pour une réorientation de l'action de l'État », rendu public jeudi 17 janvier 2013. Or, fait valoir la Cour des comptes, « elle constituerait pourtant un moyen de créer des liens avec les clubs affiliés aux fédérations qui, en retour, pourraient apporter au public scolaire leur expertise sur l'apprentissage de leur sport. »

Lire la suiteLire la suite
Sport scolaire : les 100 propositions du plan national de développement 2012-2016

« Inciter les EPLE à soutenir leurs AS, y compris financièrement », « licencier tous les participants de l'association sportive à l'UNSS », « faire mieux connaître et valoriser les réalisations du sport scolaire », « impliquer l'ensemble de la communauté éducative de l'établissement à l'association sportive ». Telles sont quelques unes des 100 propositions pour le sport scolaire, aussi intitulées « Plan national de développement du sport scolaire 2012-2016 », qui doivent être votées lors de l'assemblée générale de l'UNSS, présidée par le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, jeudi 27 septembre 2012. Selon le ministère de l'Éducation nationale, à la rentrée 2012, 2,6 millions d'élèves sont licenciés dans les fédérations sportives scolaires, dont 1,05 million à l'UNSS. La fédération sportive recense 9 500 associations sportives, mobilise 35 000 enseignants d'EPS et 183 directeurs.

Lire la suiteLire la suite