Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Allemagne : le nombre de policiers victimes de violences augmente de près de 10 % en un an

Les policiers allemands « sont de plus en plus souvent victimes d'attaques violentes », indique l'office fédéral allemand de la police judiciaire (BKA) dans un rapport cité par le quotidien « Die Welt », lundi 12 août 2013. En 2012, « 60 294 fonctionnaires ont été touchés », un chiffre en augmentation de 9,9 % par rapport à l'année précédente. Plusieurs syndicats de policiers et personnalités politiques demandent une meilleure protection des forces de l'ordre.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les atteintes physiques contre les policiers et les gendarmes ont diminué en 2012 (ONDRP)

Les atteintes physiques contre les personnels de police et de gendarmerie ont diminué en 2012. C'est ce qu'indique l'ONDRP dans deux fiches relatives aux atteintes commises à l'encontre des fonctionnaires de la police nationale et des militaires de la gendarmerie en 2012, publiées lundi 15 juillet 2013. L'observatoire constate ainsi pour la police « la plus forte baisse des atteintes physiques contre les personnels enregistrée depuis 2007 (-4,5 % entre 2011 et 2012) ». Les agressions physiques sur les gendarmes ont pour leur part « diminué de 12 % » sur cette période. L'ONDRP souligne également que les atteintes aux biens de la gendarmerie ont augmenté, tandis que celles à l'encontre de la police ont diminué.

Lire la suiteLire la suite
Les atteintes à l'encontre des gendarmes augmentent de 9 % tandis que celles dirigées contre les policiers baissent de 2,7 % en 2011 (ONDRP)

« La gendarmerie nationale a enregistré une hausse de plus de 9 % des atteintes à l'encontre
de ses personnels en un an », indique l'ONDRP dans son rapport annuel présenté mardi 20 novembre 2012 (AEF Sécurité globale n°
201896). L'observatoire souligne que « 2 201 faits d'agressions physiques sur des militaires de la gendarmerie nationale dans l'exercice de leurs fonctions ont été dénombrés en 2011. S'y ajoutent 53 atteintes subies par des militaires qui se trouvaient, au moment de l'agression, en situation dite 'hors-service', mais dont la qualité d'agent de la force publique était connue des agresseurs ». Sur une période de cinq ans, « ces atteintes physiques se sont accrues de près de 47 %, 1 536 atteintes physiques ayant été comptabilisées en 2007 » . L'observatoire rappelle que « contrairement à l'année 2010, aucun décès de militaire de la gendarmerie n'est survenu en 2011 ».

Lire la suiteLire la suite
Allemagne : le nombre de policiers blessés en service a augmenté de 93,5 % en cinq ans (Institut de recherche en criminologie de Basse-Saxe)

Le nombre d'actes de violence contre des policiers allemands ayant entraîné des interruptions de travail de un à six jours est passé de 397 en 2005 à 768 en 2009, soit une évolution de 93,5 % en cinq ans, affirme l'institut de recherche en criminologie (KFN) de Basse-Saxe dans une étude (en allemand) intitulée « La violence contre les fonctionnaires de police » et publiée mercredi 26 mai 2010. Cette étude a été réalisée auprès de 22 579 policiers allemands par le directeur de l'institut, Christian Pfeiffer et les chercheurs Karoline Ellrich et Dirk Baier. Les ministres de l'Intérieur des Länder allemands, réunis vendredi 28 mai 2010 lors de leur rencontre annuelle, ont annoncé le renforcement des peines sanctionnant des actes de violence contre la police : ces actes devraient bientôt être passibles de trois ans de prison, contre deux ans à l'heure actuelle, selon le quotidien « Frankfurter Allgemeine Zeitung ».

Lire la suiteLire la suite