Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Christian Estrosi veut permettre aux policiers municipaux de pratiquer des contrôles d'identité

Christian Estrosi demande que le ministre de l'Intérieur accorde aux policiers municipaux « le même pouvoir de contrôle des identités » que la police et la gendarmerie nationales. « Sans ce pouvoir de contrôle complémentaire ils ne pourront jamais totalement être, malgré leurs grandes compétences et la qualité de leur formation, en mesure de compléter ce pouvoir régalien entièrement détenu par le gouvernement », estime le maire de Nice et président de la CCPM dans un communiqué publié sur son site internet, mardi 20 août 2013.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
« Des avancées dans le partage de l'information opérationnelle » avec la police municipale « sont envisageables » (ministère de l'Intérieur)

« Des avancées dans le partage de l'information opérationnelle sont envisageables, à travers des moyens tels que l'infrastructure nationale partageable des transmissions. » C'est ce qu'indique le ministre de l'Intérieur, mardi 9 avril 2013, en réponse à une question de Christian Estrosi. Le député des Alpes-Maritimes, maire de Nice et président de la CCPM, demandait au ministère « son avis » sur la proposition formulée par la mission sénatoriale d'information sur les polices municipales, « consistant à prévoir chaque fois que possible une interconnexion des radio transmissions entre la police municipale et la police nationale ou la gendarmerie » (AEF Sécurité globale n°205623). « Les partages d'informations ou les accès ponctuels doivent s'opérer dans le respect de l'étendue des compétences de chacune des forces et de l'objectif permanent de confidentialité », précise la place Beauvau.

Lire la suiteLire la suite
à découvrir
Meurtre d’une DRH : l’ANDRH redoute des difficultés en raison du contexte actuel

Dans un communiqué diffusé après le meurtre sur son lieu de travail de la DRH de l’entreprise Faun jeudi 28 janvier 2021, l’ANDRH (Association nationale des directeurs et directrices des ressources humaines) considère qu'"au vu du contexte social et économique actuel, les DRH devront faire face à des situations personnelles et humaines difficiles". Pour l’association qui se dit "plus que jamais mobilisée", "le drame survenu à Valence et à Guilherand-Granges ce jour endeuille l’ensemble de la fonction RH" qui "travaille quotidiennement à promouvoir les conditions d’un 'vivre ensemble' fondé sur le respect". Faisant siennes les "valeurs de fraternité et de solidarité" affirmées par de nombreuses "voix officielles mais aussi anonymes", l’ANDRH "rappelle l’engagement constant des DRH pour assurer à la fois la protection des collaborateurs et le fonctionnement de leur organisation".

Lire la suiteLire la suite