Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

États-Unis : Barack Obama présente un plan pour rendre les universités « plus accessibles financièrement »

Le président des États-Unis, Barack Obama, présente un plan, jeudi 22 août 2013, pour rendre les universités américaines « plus accessibles financièrement ». La Maison Blanche prévoit notamment un nouveau système d'évaluation des établissements d'enseignement supérieur, d'ici la rentrée 2015, qui privilégiera ceux « qui font le maximum pour aider les élèves provenant de milieux défavorisés ». Par la suite, l'aide financière accordée aux étudiants par l'État fédéral sera fonction de ce classement, puisque les élèves qui intégreront les universités considérées comme les plus performantes percevront des bourses plus importantes. Barack Obama avait indiqué dans un communiqué, mardi 20 août, qu'il faisait de cette réforme une « mission personnelle » et souhaitait « bousculer le système en place ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
États-Unis : le Congrès décide de ne pas augmenter le taux d'intérêt des prêts étudiants

« Vous avez élevé votre voix, le pays vous a entendus et le Congrès a agi. » C'est avec ces mots adressés aux étudiants que le secrétaire d'État américain à l'Éducation, Arne Duncan, a accueilli, vendredi 29 juin 2012, l'adoption par le Congrès américain d'un texte de loi empêchant la hausse du taux d'intérêt des prêts étudiants subventionnés par le gouvernement américain. Sans ce texte, le taux d'intérêt de ces prêts serait passé de 3,4 % à 6,8 % à compter du 1er juillet. Pour l'année 2012-2013, le remboursement des prêts accordés à environ 7,4 millions d'étudiants conservera donc le taux de 3,4 %, comme l'avait demandé Barack Obama lors de son discours annuel devant le Congrès (AEF n°222504). Selon la Maison Blanche, cette mesure permettra aux bénéficiaires « d'économiser en moyenne 1 000 dollars », soit environ 795 euros.

Lire la suiteLire la suite