Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les prisons privées fournissent des prestations de « faible qualité », estime une organisation américaine

« Plusieurs pays ont suivi les États-Unis et ont fait appel au privé pour gérer les prisons et les centres de rétention, dans le but de faire baisser les dépenses et réduire la surpopulation carcérale », affirme une étude de The Sentencing Project, datée du mardi 20 août 2013. Cette organisation américaine milite pour une réforme pénale et le développement d'alternatives à l'incarcération. Elle regrette le recours aux prisons privées qui, selon elle, fournissent des prestations de « faible qualité ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Royaume-Uni : un rapport dresse un « bilan mitigé » de la gestion d'une prison par G4S

Le contrôleur des prisons britanniques (HMIP, Her Majesty's Inspectorate of Prisons) dresse un « bilan mitigé » de la gestion de G4S, pour la prison de Wolds (East Yorkshire). C'est ce qu'indique un rapport (en anglais), publié mercredi 22 août 2012, suite à une visite réalisée en avril 2012. Cette prison a été la première prison gérée par le privé en Europe. « Lors de notre dernière visite en 2010, nous avons constaté que la situation s'était détériorée et avions exprimé des préoccupations sur un certain nombre de points, notamment la présence de drogue […] ou l'offre limitée de travail et de formation. Au cours de cette inspection de suivi, nous avons constaté quelques améliorations, mais beaucoup de nos préoccupations antérieures doivent encore être prises en compte », indique le contrôleur, Nick Hardwick.

Lire la suiteLire la suite