Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Une salariée victime d'un incident à caractère sexuel lors d'une soirée d'entreprise obtient la résiliation du contrat

Le fait pour un salarié de tenir des propos déplacés et d'adopter des attitudes à caractère sexuel à l'égard d'une autre salariée lors d'une soirée festive organisée par l'entreprise caractérise un harcèlement sexuel justifiant la résiliation judiciaire du contrat de travail de la salariée aux torts de l'employeur. C'est ce que décide le conseil des prud'hommes de Paris en formation de départage dans un jugement du 22 mars 2013. Cette décision n'a pas fait l'objet d'un appel, indique l'AVFT (Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail), intervenant volontaire dans ce litige.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi