Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Espé : l'accréditation, « l'unique instrument pour pousser les uns et les autres à s'améliorer » (Vincent Peillon)

« Nous avons posé des exigences [aux Espé]. Nous leur avons dit qu'il fallait des volumes disciplinaires limités, plus de volumes de professionnalisation, un minimum de stages, un module pour l'accompagnement des élèves en situation de handicap… Lorsque nos demandes n'étaient pas satisfaites, nous avions comme unique instrument, nouveau pour l'enseignement scolaire, l'accréditation », explique Vincent Peillon, le ministre de l'Éducation nationale, interrogé par AEF lors de la conférence de rentrée, jeudi 29 août 2013. Les arrêtés de création des Espé devraient être publiés au JO, samedi 31 août. Trois Espé (Grenoble, Versailles et Lyon) auraient des habilitations limitées à un an pour toutes leurs mentions de masters (AEF n°183610). « Nous nous sommes servis de cet instrument [l'accréditation] pour pousser les uns et les autres à s'améliorer sur tel ou tel point », souligne le ministre.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les Espé de Grenoble, Lyon et Versailles doivent préparer de nouvelles maquettes pour la rentrée 2014 (D. Filâtre)

Les trois Espé de Grenoble, Versailles et Lyon, citées le 22 août 2013 par l'entourage du Premier ministre comme n'ayant obtenu « qu'un agrément d'une année universitaire » (AEF n°183797), devront « déposer de nouvelles maquettes pour la rentrée prochaine », explique à AEF Daniel Filâtre, recteur de Grenoble et ancien conseiller « formation » au cabinet de Geneviève Fioraso, le 27 août 2013. « Leurs habilitations sont limitées à un an pour toutes leurs mentions de masters » (1), tandis que cinq autres Espé (Toulouse, Paris et les trois Espé d'Antilles-Guyane) « doivent apporter aux ministères un complément d'information sur certaines de leurs mentions » uniquement, précise Daniel Filâtre, qui poursuit ses missions auprès du MESR sur les Espé. Les durées d'accréditation des Espé restent celles présentées en juillet, de deux à six ans (AEF n°184780).

Lire la suiteLire la suite