Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

« L'espionnage économique est une menace silencieuse, mais puissante », selon le ministère de l'Intérieur allemand

« L'espionnage économique et industriel est une menace silencieuse, mais puissante », affirme le ministre de l'Intérieur allemand, Hans-Peter Friedrich, mercredi 28 août 2013. Il s'exprimait à l'occasion de la signature d'une déclaration commune intitulée « Protection économique en Allemagne 2015 - Confiance, information, prévention » avec Ulrich Grillo, président de la Fédération de l'industrie allemande et Eric Schweitzer, président de l'association des chambres de commerce et d'industrie allemandes. L'objectif est de développer une stratégie nationale de protection de l'économie, explique le ministère de l'Intérieur sur son site internet. Il souligne que les PME doivent en particulier être « davantage sensibilisées aux questions de sécurité ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Allemagne : le ministre de l'Intérieur demande un renforcement de la coopération internationale contre la cybercriminalité

Le ministre de l'Intérieur allemand, Hans-Peter Friedrich, « appelle à un renforcement de la coopération internationale pour lutter contre les attaques sur les réseaux informatiques » lors d'un déplacement à Washington, mercredi 2 mai 2012, indique le quotidien « Die Welt ». Le ministre demande pour cela que « des accords internationaux appropriés soient rapidement mis en place », précise le quotidien. Une meilleure coopération entre États « permettrait par exemple de trouver ensemble qui se cache derrière les attaques sur internet et sur les systèmes informatiques », précise le ministre. L'objectif serait notamment « d'empêcher les abus par des criminels et des terroristes et de protéger les infrastructures vitales, en particulier l'eau et les réseaux énergétiques, principalement contre les cyberattaques ». Hans-Peter Friedrich recommande en outre la création de « systèmes d'alerte précoce communs ».

Lire la suiteLire la suite