Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

« Lettre d'adieu » d'une chercheuse espagnole à Mariano Rajoy : « Redonnez sa dignité à la communauté des chercheurs ! »

« Redonnez-moi ma dignité de chercheuse, et si ce n'est pas trop demander, redonnez sa dignité à l'ensemble de la communauté des chercheurs d'Espagne – s'il vous plaît sans oublier les sciences humaines. » C'est en ces termes que s'adresse l'astrophysicienne espagnole Amaya Moro-Martin au Premier ministre espagnol Mariano Rajoy. Revenue en 2008 après 10 ans aux États-Unis pour prendre un poste au Conseil national de la recherche espagnol à la faveur d'une bourse destinée au « retour » des talents partis à l'étranger, elle s'apprête, faute d'y être titularisée comme s'y engageait son contrat (1), à prendre un nouveau poste à la Nasa aux États-Unis. Publiée dans le quotidien espagnol « El Pais » sa « lettre d'adieu » a généré plus de 2 000 commentaires et plus de 75 000 « likes » sur le réseau social Facebook, avant de paraître dans le quotidien britannique « The Guardian ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Espagne : 80 000 signatures pour « sauver de la faillite » le principal organisme de recherche du pays

Une pétition, initiée le 10 juillet 2013, recueille près de 80 000 signatures au 19 juillet pour demander au gouvernement espagnol de « sauver de la faillite » le CSIC (Consejo superior de investigaciones científicas), le principal organisme scientifique du pays. 75 millions d'euros sont nécessaires pour éviter sa fermeture, déclarent les signataires qui rappellent que le CSIC compte plus de 100 centres et instituts de recherche et fait travailler 12 000 professionnels. Son président qualifie la situation de « cataclysme ». Les services scientifiques de l'ambassade de France, dans leur bulletin du 12 juillet, soulignent que le Conseil « a averti depuis plusieurs mois que malgré un plan d'économie de 137 millions d'euros adopté fin 2012 (AEF n°199296), la baisse de ses coûts ne suit pas une pente aussi rapide que celle de ses ressources, avec notamment 180 millions d'euros de moins de subvention de l'État, sur un budget total de 599 millions euros en 2013 ».

Lire la suiteLire la suite
L'Espagne devrait recevoir un prêt de 625 millions d'euros de la BEI pour financer ses infrastructures publiques de recherche

La BEI (Banque européenne d'investissement) devrait prêter 625 millions d'euros au ministère de l'Économie et de la Compétitivité espagnol afin d'assurer le financement jusqu'en 2014 des infrastructures de recherche. Ce projet a en effet été approuvé par la BEI le 18 décembre 2012 et ses termes, « sont actuellement en phase de négociation avant signature » signale la BEI. « Ce prêt représente 46 % des financements du ministère vers les organismes publics de recherche et les ICTS (infrastructures scientifiques et technologiques singulières) », annonce le ministère qui précise que les conditions en sont « très avantageuses ».

Lire la suiteLire la suite
Espagne : « Les budgets pour la R&D doivent au moins être préservés » (lettre de la commissaire Máire Geoghegan-Quinn à des chercheurs)

« Si, dans certains pays, une augmentation des investissements n'est pas possible au vu de la situation macro-économique, les budgets pour la R&D doivent alors au moins être préservés. » C'est ce que déclare Máire Geoghegan-Quinn, commissaire européenne à la Recherche, à l'Innovation et à la Science, dans une lettre en date du 6 décembre 2012 adressée à des chercheurs du Csic (Consejo superior de investigaciones cientificas - Conseil supérieur de la recherche scientifique), principal organisme public de recherche en Espagne. Ces mêmes chercheurs avaient adressé une lettre le 29 octobre 2012 à la commissaire « au sujet de la situation à laquelle sont confrontées la recherche et la communauté scientifique espagnoles ». Cette situation a ainsi amené Lora Tamayo, président du Csic, à annoncer en décembre que son institution « devrait connaître un déficit de 147 millions d'euros en 2013 » et qu'un plan d'économie a été présenté le 29 novembre au conseil de l'institution « afin d'économiser 137 millions d'euros d'ici 2015, dont 50 millions d'euros pour l'année 2013 » (AEF n°199296).

Lire la suiteLire la suite
Espagne : le principal organisme de recherche public prévoit un déficit de 147 millions euros en 2013 et présente un plan d'économie

Lora Tamayo, président du CSIC (Consejo superior de investigaciones científicas - Conseil supérieur de la recherche scientifique), principal organisme public de recherche en Espagne, annonce que son institution « devrait connaître un déficit de 147 millions d'euros en 2013 » et qu'un plan d'économie a été présenté le 29 novembre au conseil de l'institution « afin d'économiser 137 millions d'euros d'ici 2015, dont 50 millions d'euros pour l'année 2013 », rapporte le BE (Bulletin électronique) des services pour la science et la technologie de l'ambassade de France en Espagne du 19 décembre 2012. « Les mesures prévues concernent notamment le gel de tout recrutement, des investissements, la cession d'une partie de son patrimoine (vente ou location d'immeubles) ou l'accroissement de ressources propres de l'organisme (cession de licences, contrats avec les entreprises…) », précise le bulletin. « Il manquera cependant encore environ 100 millions d'euros pour lesquels le CSIC a besoin de l'aide de l'État. »

Lire la suiteLire la suite