Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°183402

La région Île-de-France met en place une aide à l'acquisition d'une complémentaire santé pour les apprentis

Les apprentis franciliens qui ne disposent pas d'une mutuelle d'entreprise et les jeunes en insertion (Écoles de la 2e chance, avenir jeunes, etc.) pourront bénéficier dès 2014 d'une aide financière à l'acquisition d'une couverture santé complémentaire d'un montant maximum de 100 euros par an et par jeune, annonce la région Île-de-France jeudi 29 août 2013, lors de sa conférence de rentrée. Aucune condition de ressources n'est fixée pour les bénéficiaires qui devront simplement résider en Île-de-France, être âgés de 18 à 26 ans, et ne pas être éligibles à la CMU-C ou à l'ACS. Cependant, une « attention particulière » sera portée aux jeunes qui ne dépassent que de peu les plafonds prévus à la fois pour l'attribution de la CMU-C et de l'ACS et qui ne bénéficient d'aucune aide de l'État  au début d'une vie active difficile et précaire », précise à l'AEF l'exécutif régional.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 45 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Généralisation de la complémentaire santé : le gouvernement charge le HCAAM de formuler des propositions d'ici l'été 2013

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, et Bernard Cazeneuve, ministre du Budget, ont chargé le HCAAM (Haut conseil pour l'avenir de l'assurance maladie) de formuler un diagnostic et des propositions d'ici l'été 2013, permettant de préparer les évolutions nécessaires en vue de la généralisation de la complémentaire santé à l'horizon 2017, annoncée par le président de la République lors de son discours de Nice du 20 octobre 2012. Dans son communiqué, le ministère des Affaires sociales et de la Santé précise qu' « au-delà, l'objectif de généralisation de la complémentaire santé conduit à réexaminer les règles régissant ce type de couverture, organisant leur contribution au système de santé et définissant les avantages fiscaux et sociaux qui y sont associés ».

Lire la suiteLire la suite
De plus en plus de Français optent pour l'entrée de gamme des complémentaires santé pour compenser la hausse des coûts (étude Assurland)

Alors que le coût des complémentaires santé a augmenté de 30 %, au cours des sept dernières années, le nombre de Français optant pour les formules « économiques » des complémentaires santé individuelles est passé depuis 2008 de 16 % à 21 %. Le comparateur en ligne Assurland se sert de ces chiffres tirés du dernier indice IPAP (1) de décembre 2012 pour dresser, mercredi 30 janvier 2013, le constat d'une « évolution qui n'est pas surprenante, mais qui, à terme, pose une véritable question en matière de santé publique. » Pour le comparateur, cette appétence pour les formules entrées de gamme est liée, de manière « probable », au « renchérissement des coûts de l'assurance santé ». A l'autre extrémité, les contrats offrant la « meilleure couverture » passeraient de 39 % à 36 % de parts de marché. Considérant que l'ANI de janvier 2013 et la généralisation de la complémentaire santé n'offrent qu'une « réponse partielle à ce phénomène », le comparateur conclut que « si le prix de la couverture santé continue à augmenter comme on peut hélas le craindre, les mesures [ANI, extension de la CMU-C et de l'ACS] n'empêcheront pas un nombre croissant de Français de se retrouver avec une couverture 'peau de chagrin' ».

Lire la suiteLire la suite