Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Il faut « envisager la reprise de la gestion de la sécurité sociale étudiante par les caisses primaires » (Cour des comptes)

La Cour des comptes appelle à « reconsidérer le maintien de la gestion déléguée de l'assurance maladie des étudiants » aux mutuelles, dans son rapport 2013 sur la sécurité sociale, rendu public mardi 17 septembre 2013. Au vu d'une efficacité de gestion et de service jugée insuffisante en comparaison avec les gains de productivité enregistrés par les CPAM, la Cour recommande à tout le moins de laisser la possibilité aux étudiants de choisir entre la gestion par l'assurance maladie et celle par les mutuelles. Déjà en décembre 2012, un rapport sénatorial relevait d'importantes difficultés de gestion des mutuelles étudiantes (AEF n°199631). Et, début 2013, la LMDE avait fait appel à la MGEN pour une avance de trésorerie de 3 M€ (AEF n°195398), avant d'annoncer un adossement à la mutuelle de l'éducation nationale, se traduisant par un transfert de personnels (AEF n°188682).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L'adossement de la LMDE à la MGEN se traduira dès septembre 2013 par des transferts de personnels

« Des discussions approfondies sont menées actuellement entre la LMDE et la Mgen, notamment sur la question de la sécurisation financière », alors que l'Autorité de contrôle prudentiel a donné le 13 mai 2013 son feu vert au rapprochement des deux mutuelles (AEF n°192764), indique à AEF Vanessa Favaro, la présidente de la LMDE, en marge des 4e assises de la santé des jeunes, organisées par la mutuelle étudiante à Nantes les 30 et 31 mai 2013. La LMDE tiendra également à Nantes, les 1er et 2 juin, son assemblée générale, au cours de laquelle son CA sera renouvelé. Vanessa Favaro devrait être reconduite à la présidence. Le rapprochement de la LMDE et de la Mgen se traduira dès septembre par le transfert des personnels rattachés aux fonctions support puis par celui des personnels du back-office en janvier 2014. La LMDE continue de réclamer la mise en place d'un chèque santé et la suppression de la TSCA.

Lire la suiteLire la suite
LMDE : la présidente récuse l'idée d'une « gestion contestable »

La présidente de la LMDE, Vanessa Favaro, confirme à AEF, mardi 19 février 2013, une nouvelle procédure de rapprochement, « en cours », de la mutuelle étudiante avec la Mgen, mais rejette catégoriquement l'idée que la LMDE « pourrait être à terme englobée dans le groupe Mgen », comme le suggère un article du Monde.fr, en date du 19 février, qui évoque aussi une « gestion contestable » de la mutuelle. La LMDE a bien déposé un dossier auprès de l'ACP (Autorité de contrôle prudentiel), jeudi dernier, dans le cadre de ce rapprochement, qui devrait renforcer la mutualisation de certaines fonctions entre la Mgen et la LMDE, les deux mutuelles ayant déjà constitué un GIE pour les systèmes d'information. Mais Vanessa Favaro assure que ce « rapprochement » vise à pérenniser l'indépendance de la mutuelle étudiante, qui garderait sa propre gouvernance. Elle précise également que les deux mutuelles devraient dévoiler en mars prochain le contenu du projet de rapprochement, « le temps que les instances respectives soient consultées ».

Lire la suiteLire la suite
Mutuelles étudiantes : UFC-Que Choisir demande que la gestion de la sécurité sociale des étudiants soit confiée à l'assurance maladie

« Quelle que soit la matière analysée, les mutuelles étudiantes ne méritent qu'un bonnet d'âne. » C'est le constat « calamiteux » que dresse Alain Bazot, le président de l'UFC-Que Choisir, à l'issue d'une enquête (1) sur le fonctionnement des mutuelles étudiantes, rendue publique mercredi 12 septembre 2012. Qu'il s'agisse de la question de l'accès à l'information pour les étudiants, du rapport qualité/prix des prestations ou des frais de gestion des mutuelles, UFC-Que Choisir souligne à chaque fois les faibles performances des onze mutuelles étudiantes gérant pour le compte de la collectivité la couverture sociale obligatoire de 1,75 millions d'étudiants, tout en proposant également une gamme de services allant des complémentaires santé aux assurances habitation. Cette analyse d'UFC-Que Choisir paraît « à un moment clé », selon l'association, à savoir pendant les inscriptions universitaires, mais aussià l'approche des discussions sur le PLFSS (Projet de loi de financement de la sécurité sociale).

Lire la suiteLire la suite