Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La branche de l’intérim va demander aux pouvoirs publics de changer la nature de sa contribution légale supplémentaire

Les entreprises de travail temporaire de 11 salariés et plus financent la formation la professionnelle à hauteur de 1,3 % de leur masse salariale brute. Une contribution légale supérieure à ce qui se pratique dans les autres secteurs assujettis à un taux de droit commun de 1 %. Pour accompagner la démarche de GPEC de branche décidée par un accord paritaire, les signataires de ce texte demandent au ministère du Travail et aux partenaires sociaux nationaux de changer la nature du 0,3 % versé en plus par leurs entreprises, pour en faire une contribution conventionnelle.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement