Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La Fesic propose de "renforcer de manière conséquente l’enveloppe" des prêts étudiants garantis par Bpifrance

La Fesic (1) propose d’utiliser le prêt étudiant garanti par Bpifrance pour "aider durablement l’accès des étudiants" à l’ESR "sans peser outre mesure sur les finances publiques", après la crise sanitaire actuelle. La fédération plaide pour "renforcer de manière conséquente l’enveloppe" prévue "permettant de faire face au non remboursement". Sans proposer de montant précis, la Fesic cite l’exemple d'une enveloppe de 100 M€ qui permettrait "de distribuer 2 Md€ de prêts annuels". Elle estime également qu'il faudrait réserver l’accès à ce dispositif pour "des formations contrôlées et validées".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
"40 % des étudiants touchent des aides de l’État" et "10 % ont perdu leur job du fait du Covid-19" (Frédérique Vidal)

L’aide supplémentaire de 200 € pour les étudiants ultramarins ou ayant perdu leur emploi sera-t-elle reconduite pendant l’été ? "Je ne peux pas […] le dire. Pour l’instant, il faut que les étudiants se saisissent de ce guichet, qui représente 80 M€", répond Frédérique Vidal, dans une interview au Parisien le 7 mai 2020. Elle indique qu’environ 10 % des étudiants ont "perdu leur job du fait du Covid-19", que "20 % d’étudiants sont en situation de précarité", et que "40 % touchent des aides de l’État". "7 M€ ont été distribués directement par les établissements depuis mars." Au sujet des mobilités, elle appelle à la "prudence", invitant à "organiser les mobilités hors espace européen plutôt au 2e semestre". "Cependant, là où existent des partenariats entre universités et si les sites partenaires sont ouverts et accessibles en toute sécurité, les mobilités devraient pouvoir se tenir."

Lire la suiteLire la suite
Vie étudiante : 43 578 prêts accordés de 2008 à 2014, 77 500 nouveaux bénéficiaires des bourses "0 bis" (PAP 2015 )

Les crédits de paiement 2015 du programme 231 (vie étudiante) sont en augmentation, avec 2,50Md€ de CP demandés pour 2015, contre 2,46Md€ de CP ouverts en LFI pour 2014. De 2008 à 2014, "43 578 prêts ont été accordés" soit 353,60 M€, pour un "montant moyen de plus de 8 100 €" indique le programme 231 (vie étudiante) du PAP 2015. Le bénéfice du nouvel échelon de bourse ("0 bis") "sera étendu à 77 500 nouveaux étudiants des classes moyennes aux revenus modestes" alors que 7,50 M€ seront consacrés notamment au financement "des aides individuelles adaptées aux besoins spécifiques de chaque étudiant pour le suivi des enseignements et la passation des épreuves d’examen". Les subventions aux associations étudiantes atteignent 3,50 M€ et il est prévu d’allouer 4,70 M€ à la Fédération française du sport universitaire.

Lire la suiteLire la suite