Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Métallurgie : un projet d’accord est ouvert à signature sur les congés payés

Après avoir lancé des négociations le 31 mars dernier (lire sur AEF info) à la suite de la publication d’une ordonnance prévoyant la possibilité, sous condition d’accord de branche ou d’entreprise, de déroger aux règles légales en matière de congés payés, les partenaires sociaux de la métallurgie disposent d’un texte ouvert à signature. Il prévoit une application de l’accord de branche notamment dans le cas d’un échec des négociations en entreprise ou lorsque celle-ci ne dispose pas des moyens de négocier, et préserve les droits des salariés sur certains congés, comme les congés d’été.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La métallurgie ouvre une négociation sur les modalités de prise des congés payés pendant l'épidémie

"Aujourd’hui, l’UIMM ouvre avec les organisations syndicales de la branche une négociation sur la problématique de la prise des congés payés" pendant la période de crise liée à l’épidémie de coronavirus, indique le délégué général de la fédération patronale de la métallurgie, Hubert Mongon, mardi 31 mars 2020. Prise en application de la loi du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face au Covid-19, une ordonnance prévoit en effet la possibilité, sous condition d’accord de branche ou d’entreprise, de déroger aux règles légales en matière de congés payés. Touchées de plein fouet par la crise économique et sociale, les entreprises de la métallurgie avaient déjà été épaulées par les partenaires sociaux de la branche, notamment au travers d’un guide de bonnes pratiques en matière de prévention et d’une lettre paritaire les incitant à veiller strictement à la santé et sécurité des salariés.

Lire la suiteLire la suite