Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le collectif Police contre la prohibition plaide pour "la dépénalisation de l’usage des drogues" (Bénédicte Desforges)

L’amende forfaitaire délictuelle ciblera en priorité les usagers de drogue "les moins solvables, les plus vulnérables", redoute Bénédicte Desforges, ancienne policière et cofondatrice du collectif Police contre la prohibition, dans une interview accordée à AEF info. Alors que la création d’une telle amende doit être examinée par les députés en séance publique, vendredi 23 novembre 2018, Bénédicte Desforges estime que "la répression de l’usage de drogues n’a fait baisser ni la consommation de drogues, ni la criminalité". Elle présente en outre le collectif Police contre la prohibition, dont les membres s’engagent "à ne pas initier de procédure à l’encontre d’usagers de drogues". "Nous voulons également réfléchir aux pratiques policières", explique Bénédicte Desforges, qui évoque en particulier la "politique du chiffre" et les contrôles d’identité.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi